«Pas de logement, pas de travail» : une publicité suédoise anti-migrants controversée

«Pas de logement, pas de travail» : une publicité suédoise anti-migrants controversée© TT News Agency Source: Reuters
Devant l'Agence suédoise pour la migration, des réfugiés dorment dehors

Pour tenter de décourager les réfugiés qui arrivent en masse, le parti d’extrême-droite Démocrates de Suède diffuse un spot dans lequel il dépeint les sombres perspectives qui attendent les nouveaux arrivants dans le pays.

Dans un clip, apparu sur le web le 23 novembre, on voit des images choc comme des voitures brûlées, des mendiants errant dans la rue ou encore des matelas à même le sol dans ce qui ressemble à un centre pour réfugiés. Entre celles-ci, apparaissent des slogans comme «Pas d’argent», «Pas de logement», «Pas de travail» ou encore «Pas d’allocations»… Avant de conclure : «Bienvenue en Suède».

Auteur: murdes derka

Les Démocrates de Suède n’en sont pas à leur première action marquante. Plus tôt en octobre, ils avaient lancé une importante campagne destinée aux médias étrangers avec le même slogan : «Pas d’argent, pas de jobs, pas de logements».

Le parti avait alors acheté des espaces publicitaires dans des pays comme l’Allemagne et le Danemark, par où transitent de nombreux réfugiés pour rejoindre la Suède. Son dirigeant, Jimmie Akesson, expliquait alors : «Nous voulons […] décrire que l’utopie à laquelle ils s’attendent en arrivant en Suède n’existe plus. Ici, c’est camps de tentes, hiver et froid».

En novembre, des activistes avaient distribué des brochures sur l’île grecque de Lesbos, point de passage prisé par les migrants qui tentent de rallier l’Europe. Il y était, entre autres, expliqué que l’immigration de masse avait causé, en Suède, «des attaques à la grenade», «un très grand nombre de tueries et de violences liées aux gangs» et que les réfugiés seraient de toute façon «renvoyés chez eux».

Avec la crise migratoire, les Démocrates de Suède montent en popularité dans le pays. Un récent sondage de l’institut suédois Sifo, réalisé après les attaques de Paris, le crédite de 17,6% d’intentions de vote aux élections législatives. Il est actuellement le troisième parti en Suède, avec 49 députés au parlement.

La Suède attend environ 190 000 réfugiés en 2015, sur une population totale de 10 millions d'habitants. Le gouvernement a rétabli provisoirement les contrôles à ses frontières pour tenter de maîtriser le phénomène.

En savoir plus : Face à l'afflux de migrants, la Suède rétablit provisoirement ses frontières

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»