Incitée par Washington à soutenir l'effort de guerre ukrainien, la Colombie revendique sa neutralité

Le président colombien Gustavo Petro, le 24 janvier 2023.© Luis ROBAYO Source: AFP
Le président colombien Gustavo Petro, le 24 janvier 2023.
Suivez RT France surTelegram

Le président colombien Gustavo Petro a confirmé que Washington avait suggéré à la Colombie de transférer des équipements militaires de fabrication russe à l'Ukraine, tout en assurant que son pays avait rejeté cette proposition.

«Au cours d'une conversation avec le général [américain] [Laura] Richardson et d'autres responsables américains, on m'a dit qu'en raison de l'incapacité [de la Colombie] à maintenir [des armes de fabrication russe] en service actif, ils étaient prêts à le faire et à les envoyer à l'Ukraine», a déclaré Gustavo Petro, le 24 janvier auprès de TASS.

«Nous ne prenons parti pour personne. Nous sommes du côté de la paix. C'est pourquoi pas un seul équipement russe sur notre territoire, quel que soit son état technique, ne sera utilisé dans ce conflit», a ajouté le chef d'Etat colombien.

L'appel du pied de Washington à des pays d'Amérique latine...

Laura Richardson, à la tête du Commandement sud des Etats-Unis, avait annoncé il y a quelques jours que Washington entendait fournir des équipements militaires à des pays d'Amérique latine, afin que ces derniers envoient du matériel russe à l'Ukraine. Ce à quoi le Kremlin avait réagi dans la foulée, par la voie de son porte-parole, Dmitri Peskov. «Toute livraison est conditionnée à certaines obligations de la part des pays qui reçoivent des équipements militaires. Donc, bien sûr, nous suivrons cela de très près», avait-il ainsi déclaré. 

S'il fait écho à la volonté de Washington d'alimenter l'effort de guerre ukrainien par l'intensification des livraisons militaires à destination de Kiev, cet épisode s'inscrit également dans l'interventionnisme étasunien en Amérique latine, dont témoignent les multiples tentatives de l'administration américaine de s'immiscer dans la politique de ses voisins sud-américains. Quoi qu'il en soit, les relations entre la Russie et certains pays d'Amérique latine permettent à Moscou de pouvoir compter sur le soutien de plusieurs Etats de ce continent, malgré les multiples appels occidentaux à condamner l'intervention militaire russe en Ukraine. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix