Missiles Patriot américains livrés à Kiev : «Il y aura toujours un antidote», selon Poutine

Missiles Patriot américains livrés à Kiev : «Il y aura toujours un antidote», selon Poutine© SAM YEH / AFP
Tir d'un missile Patriot lors d'un exercice à Taïwan (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le président russe a estimé que l'armée de son pays trouverait une solution contre les missiles Patriot américains que les Etats-Unis ont promis à Kiev. Pour le chef d'Etat, cette livraison ne servira qu'à «prolonger le conflit».

Vladimir Poutine a assuré le 22 décembre que l'armée russe trouverait un «antidote» pour contourner le système de défense antiaérienne Patriot que les Etats-Unis comptent fournir aux autorités ukrainiennes.

«Quant aux [systèmes de défense antiaérienne américaine] Patriot, il s’agit d’un système "plutôt ancien". Et il ne fonctionne pas comme, disons, notre [système] S-300», a ainsi déclaré ce 22 décembre à la presse le président russe. Et de poursuivre : «Mais néanmoins, ceux qui s’opposent à nous se basent sur le fait qu’il s’agit d’une arme soi-disant défensive. Bon, d’accord... Nous garderons cela à l’esprit. Et il y aura toujours un antidote.»

Tous les conflits armés se terminent, d'une façon ou d'une autre, avec des pourparlers

Le chef d'Etat a ajouté que la livraison de systèmes Patriot à Kiev était «vaine» : «C'est seulement un moyen de prolonger le conflit», a-t-il estimé. La Russie, selon les termes du dirigeant, n'a quant à elle pas pour objectif d'«attiser» le conflit en Ukraine, mais d'y «mettre fin». «Nous allons nous efforcer à ce que cela se termine, le plus vite sera le mieux, bien évidemment», a souligné Vladimir Poutine. «Tous les conflits armés se terminent, d'une façon ou d'une autre, avec des pourparlers [...] Plus nos adversaires [à Kiev] comprendront ça vite, mieux ce sera», a encore déclaré le président russe. 

Les Etats-Unis ont longtemps traîné des pieds avant de valider la livraison des missiles Patriot à l'Ukraine – ce que la diplomatie russe a qualifié d'«escalade». Outre-Atlantique, le choix du système ne fait pas non plus l'unanimité en raison de son coût très élevé (3 à 4 millions de dollars le missile) et de failles qui ont déjà été constatées au combat.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix