Pont de Crimée : les travaux de restauration devront être achevés avant juillet 2023

Pont de Crimée : les travaux de restauration devront être achevés avant juillet 2023© AFP PHOTO / SATELLITE IMAGE ©2022 MAXAR TECHNOLOGIES
Photo satellite du pont de Crimée, endommagé par une puissante explosion le 8 octobre.
Suivez RT France surTelegram

Le gouvernement russe a fixé au 1er juillet 2023 la fin des travaux sur le pont de Crimée, endommagé le 8 octobre par un attentat au camion piégé imputé par Moscou à Kiev.

Dans un décret, signé le 13 octobre par le Premier ministre russe Mikhaïl Michoustine, la société Nizhneangarsktransstroy LLC a été désigné comme maitre d’œuvre de la restauration du pont de Crimée. Le document stipule également «la date limite pour la fin des contrats d'Etat pour l'exécution des travaux au 1er juillet 2023».

Le pont de Crimée, reliant la péninsule au reste de la Fédération de Russie, a été endommagé par l’explosion d’un camion piégé le 8 octobre. La déflagration et l’incendie qui s’en est suivi auraient provoqué la mort d'au moins trois personnes – dont le chauffeur du camion et un couple d'automobilistes – ainsi que l’affaissement d’une partie du tablier de l’une des chaussées. Le trafic ferroviaire a également été impacté, ne pouvant être rétabli qu’au matin du 9 octobre.

Plusieurs suspects arrêtés

Un attentat qualifié par le président russe Vladimir Poutine d'«acte terroriste» et imputé par les services de sécurité russes (FSB) aux services secrets ukrainiens.

En réponse, l’armée russe a mené le 10 octobre une série de frappes à travers l'Ukraine, visant les infrastructures militaires et énergétiques du pays. Le 12 octobre, le FSB annonçait l’arrestation de plusieurs individus, dont celles de cinq citoyens russes ainsi que trois Ukrainiens et Arméniens, suspectés d'avoir participé à la préparation de l'attaque. Le Service fédéral assurait également avoir déjoué deux autres «actes de sabotage et de terrorisme» en préparation en Russie par les services spéciaux ukrainiens, dont l’un dans la région de Moscou.

Dans la matinée du 8 octobre, plusieurs responsables ukrainiens s’étaient réjouis de l’explosion sur le pont de Crimée. «La Crimée, le pont, le commencement», avait par exemple tweeté Mykhaïlo Podoliak. «Tout ce qui est illégal doit être détruit, tout ce qui a été volé doit être restitué à l'Ukraine», avait poursuivi ce conseiller du président ukrainien Volodymyr Zelensky, avant d’évoquer plus tard dans la journée «une piste russe». La Crimée a été rattachée en 2014 à la Russie à l'issue d'un référendum, jugé «illégal» par Kiev et ses alliés occidentaux.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix