MSF lance une pétition mondiale pour réduire le prix d'un vaccin

Des vaccins moins chers© Gleb Garanich Source: Reuters
Des vaccins moins chers

5 dollars, c'est le tarif que souhaite voir appliquer l'organisation à chaque vaccin contre la pneumonie dans les pays en développement et pour les organisations caritatives. D'autant qu'un enfant meurt d‘une pneumonie toutes les 35 secondes.

«Un enfant meurt d‘une pneumonie toutes les 35 secondes. Vos laboratoires, Pfizer & GSK, produisent des vaccins efficaces contre la pneumonie, mais 75% des enfants du monde n’y ont pas accès, à cause notamment de leur prix élevé. Pfizer et GSK ont déjà vendu des vaccins contre la pneumonie pour plus de 28 milliards de dollars à travers le monde. Nous vous demandons aujourd’hui de baisser le prix du vaccin à 5 dollars.»

C'est en ces quelques mots que la pétition mondiale lancée en ligne par MSF résume la situation. A travers ce mouvement, MSF entend aussi dénoncer l'écart entre les prix pratiqués par les laboratoires cités. Ainsi selon les calculs de l'ONG : vacciner un enfant dans les pays en développement coûte aujourd’hui 68 fois plus cher qu’en 2001. Or  près d’un million d’enfants meurent d’une pneumonie chaque année. Un enfant meurt de pneumonie toutes les 35 secondes. Les deux laboratoires cités dans la pétition, Pfizer et GSK, qui produisent les vaccins les plus efficaces contre la maladie, ont pourtant vendu des vaccins contre la pneumonie pour un montant de plus de 28 milliards de dollars à travers le monde au tarif qui leur convenait. Cette somme, selon MSF, constitue plus de trois fois le budget pour 20 ans dont dispose Gavi, l’Alliance du vaccin qui subventionne les vaccins dans près de 60 pays pauvres. 

Le prix le plus bas au niveau mondial pour le vaccin contre la pneumonie est aujourd’hui de 10 dollars par enfant. MSF souhaite le faire descendre à 5 dollars.

Si un laboratoire indien est en train développer un vaccin contre la pneumonie, qui sera disponible pour 6 dollars par enfant, ce vaccin ne sera pas disponible avant 2019. D’ici là, selon MSF, près de 4 millions d’enfants pourraient mourir. Et l'organisation de citer des pays tels l’Indonésie, l’Irak, la Jordanie, le Liban, la Roumanie, la Syrie et la Thaïlande, où ce risque est plus élevé qu'ailleurs. 

En savoir plus: Syrie, une épidémie de choléra fait craindre une crise internationale

MSF rappelle également que 60 pays se sont prononcés contre les prix élevés des vaccins lors de l’Assemblée mondiale de la santé cette année. La situation du marché des vaccins est en effet paradoxal, certains pays plus pauvres paient en effet les vaccins plus cher que les pays riches. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales