Soupçonné du meurtre d'une octogénaire israélienne, un Palestinien pendu en plein centre de Tel-Aviv

Soupçonné du meurtre d'une octogénaire israélienne, un Palestinien pendu en plein centre de Tel-Aviv© JACK GUEZ Source: AFP
Les forces de sécurité israéliennes se tiennent sur le site où un homme identifié comme étant Moussa Sarsour, 28 ans, est mort pendu dans la ville côtière israélienne de Tel-Aviv, le 21 septembre 2022.
Suivez RT France surTelegram

Un Palestinien soupçonné d'avoir tué une femme âgée de 84 ans a été retrouvé pendu en plein cœur de Tel-Aviv. Depuis plusieurs mois, la situation s'envenime entre attentats commis par la jeunesse palestinienne et représailles de l'armée israélienne.

Le corps d'un Palestinien soupçonné du meurtre d'une femme âgée israélienne a été retrouvé pendu dans la matinée du 21 septembre en plein centre de Tel-Aviv, a fait savoir la police. La femme, âgée de 84 ans, et dont l'identité n'a pas été divulguée, avait été tuée la veille lors d'une attaque à Holon, une ville située à quelques kilomètres de Tel-Aviv.

La police avait lancé un avis de recherche et une vaste opération pour retrouver le suspect, présenté comme Moussa Sarsour, 28 ans et originaire de Qalqilya, ville palestinienne de Cisjordanie occupée. 

«Le corps d'un homme a été retrouvé rue Bar Kochba à Tel-Aviv et un examen préliminaire montre qu'il s'agit du corps du suspect du meurtre», a indiqué la police dans un communiqué, ne précisant par les circonstances dans lesquelles la pendaison a eu lieu. Le corps a été retrouvé pendu dans la rue Dizengoff, au coin de la rue Bar Kochba, par un passant qui a averti la police, a précisé le commandant de la police responsable de la zone.

Selon les médias, le suspect, un ouvrier palestinien détenteur d'un permis de travail en Israël et qui travaillait sur un chantier à Holon, a frappé la vieille femme à la tête avec un objet lourd, la tuant. 

Certains témoignages, rapportés le 21 septembre par les médias locaux, évoquent une dispute verbale entre la femme et le Palestinien au cours de laquelle ce dernier aurait commencé à la battre. Dans la soirée du 20 septembre, le Premier ministre israélien Yaïr Lapid avait assuré que «les forces de sécurité travaillent actuellement à retrouver le terroriste [...] et ceux qui ont commandé» son geste.

Tsahal multiplie les opérations en Cisjordanie

L'armée a indiqué avoir arrêté onze suspects en Cisjordanie, dont cinq «soupçonnés de complicité dans l'attaque terroriste de Holon». Depuis mars, vingt personnes ont été tuées dans une série d'attentats anti-israéliens. Depuis, l'armée israélienne a multiplié ses opérations en Cisjordanie, territoire occupé depuis 1967 par l'Etat hébreu, notamment dans les régions de Naplouse et Jénine où des groupes armés palestiniens sont actifs.

Une source militaire a déclaré à la chaîne israélienne I24 : «Les prochains jours seront des moments tests, partout où l'Autorité palestinienne n'agit pas Israël interviendra et augmentera son action». Ces opérations, fréquemment émaillées de heurts avec la population locale ou des combattants, ont fait des dizaines de morts côté palestinien et conduit à l'arrestation de plus de 1 500 personnes, selon le chef de l'armée israélienne, Aviv Kohavi.

A ce titre, un Palestinien a été tué le 20 septembre lors de heurts dans la ville de Naplouse en Cisjordanie occupée, au cours d'une rare opération des forces de sécurité de l'Autorité palestinienne visant à arrêter des membres du mouvement islamiste Hamas. Entre les opérations «anti-terroristes» menées par Tsahal avec l'appui de Mahmoud Abbas et les revendications de la jeunesse palestinienne, la situation en Terre sainte est toujours aussi explosive.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix