«Idéologues», «néonazisme» : la Russie fustige Riga qui l'a déclarée «Etat soutenant le terrorisme»

- Avec AFP

Le parlement letton a déclaré le 11 août 2022 que la Russie était un «Etat soutenant le terrorisme» menant un «génocide» en Ukraine© Gints Ivuskans Source: AFP
Le parlement letton a déclaré le 11 août 2022 que la Russie était un «Etat soutenant le terrorisme» menant un «génocide» en Ukraine (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

La Russie a vivement condamné le 11 août la déclaration du Parlement letton la qualifiant d’«Etat soutenant le terrorisme», tout en accusant Riga d'entretenir des liens ambigus avec le bataillon néonazi ukrainien Azov.

Moscou a estimé le 11 août que la déclaration du Parlement letton qualifiant la Russie d'«Etat soutenant le terrorisme» versait dans une «xénophobie primaire», selon les propos de la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova.

Le ministère russe des Affaires étrangères a en outre publié un communiqué condamnant vivement Riga : «Cette déclaration a été faite par le parlement d'un pays dont les autorités glorifient ouvertement le nazisme, se montrent complaisantes envers les complices des nazis et favorisent le transfert de ses propres citoyens en tant que mercenaires en Ukraine où ils se battent au sein des groupes néonazis contrôlés par Kiev, du côté du fameux bataillon Azov réputé pour ses méthodes terroristes.»

«Nous considérons la déclaration de la Saeima de Lettonie sur la "reconnaissance" de la Fédération de Russie comme "Etat soutenant le terrorisme" et son appel à arrêter la délivrance de visas touristique aux Russes comme un nouvel acte de russophobie qui détermine la politique étrangère lettone depuis longtemps», renchérit le ministère russe des Affaires étrangères. Ce dernier estime également que la déclaration du parlement letton constituerait une atteinte «flagrante à l'encontre du droit international et viole le principe de l'égalité souveraine des Etats énoncé dans le paragraphe 1 de l'article 2 de la Charte des Nations unies».

«Les parlementaires lettons doivent cesser de recourir à des provocations, se souvenir de quel peuple ils sont les élus et se focaliser principalement sur les intérêts de leur pays et de leurs citoyens», ajoute encore le texte.

Le Parlement letton accuse Moscou de conduire un «génocide ciblé contre le peuple ukrainien»

Plus tôt dans la journée, le Parlement letton a qualifié la Russie d'«Etat soutenant le terrorisme», dont les actes en Ukraine constitueraient un «génocide ciblé contre le peuple ukrainien», dans une déclaration publiée sur son site internet immédiatement saluée par Kiev.

le Parlement a en effet reconnu «la Russie comme un Etat soutenant le terrorisme et appelle les autres pays» partageant cette opinion «à l'exprimer». Les députés lettons assimilent «les violences perpétrées par la Russie à des fins politiques contre les civils [à] du terrorisme». Selon eux, la Russie utilise notamment des munitions interdites à l'échelle internationale «pour semer la peur et tuer des civils». La Russie «utilise la souffrance et l'intimidation comme outils dans ses tentatives d'affaiblir le moral du peuple et des forces armées ukrainiennes, et de paralyser le fonctionnement de l'Etat afin d'occuper l'Ukraine», indique la déclaration.

Le Parlement de Riga a demandé également à l'Union européenne de cesser de délivrer des visas touristiques aux citoyens russes et biélorusses. Les députés lettons soulignent aussi que l'offensive militaire russe en Ukraine a été menée «avec le soutien et l'implication du régime biélorusse», et ont appelé la communauté internationale à imposer à la Biélorussie les mêmes sanctions que celles adoptées contre la Russie. Le texte a été soutenu par l'ensemble des 67 députés participant au vote, sur un total de 100, en l'absence notamment de membres du parti pro-russe Harmonie qui a choisi d'éviter de donner son avis sur la question. 

Le chef de la diplomatie ukrainienne, Dmytro Kouleba, s'est dit «reconnaissant» envers le Parlement letton le 11 août, estimant que la déclaration arrivait «à point nommé». «La Russie mérite depuis longtemps ce statut pour ses actions en Ukraine et au-delà», a-t-il estimé, appelant «les autres pays et organisations» à suivre la démarche lettonne.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix