Législatives : Mélenchon peut «transformer l’Assemblée nationale en ZAD», avertit Marine Le Pen

Législatives : Mélenchon peut «transformer l’Assemblée nationale en ZAD», avertit Marine Le Pen© Nicolas Tucat/AFP
Selon Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon fait peser la menace d'un chaos permanent à l'Assemblée nationale (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

La candidate du RN à l'élection présidentielle a mis en garde contre les risques d’une majorité parlementaire mélenchoniste à l’issue des élections législatives, tout en revendiquant le rôle de seule opposition constructive à Emmanuel Macron.

Jean-Luc Mélenchon, qui vise une majorité de députés aux élections législatives avec son union des gauches (Nupes), «peut transformer l'Assemblée nationale en ZAD», a estimé Marine Le Pen dans une interview sur RTL le 11 mai.

«Si un certain nombre de Français votent pour lui», cette menace se traduira, selon elle, par une forme de chaos parlementaire avec, aux côtés du dirigeant des Insoumis, «les défenseurs des black blocs, les défenseurs du burkini à la piscine, ceux qui veulent désarmer la police, ouvrir les prisons». La finaliste de la présidentielle faisait référence aux «zones à défendre» telles que celle installée à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), occupée pendant plusieurs années par des opposants à la construction d'un nouvel aéroport.

La seule opposition crédible, constructive [... ] est constituée par les députés du RN

Marine Le Pen, parvenue au second tour de la présidentielle avec 41,5% des voix tandis que le chef de file des Insoumis est arrivé troisième au premier tour avec 22% des suffrages, se dispute la place de premier opposant à Emmanuel Macron avec Jean-Luc Mélenchon. Selon elle, ce dernier «ne sera jamais Premier ministre», compte tenu de la «tripolarisation de la vie politique» qui a émergé à l'issue de l'élection présidentielle autour du RN, de la majorité présidentielle et de LFI. L’ambition du chef des Insoumis serait donc une «fable» et une «escroquerie», d'après Marine Le Pen, qui a également utilisé ce dernier terme à propos de la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes) formée par la gauche.

«La seule opposition crédible, constructive, qui peut réellement influer sur les choix qui risquent d'être faits, et qui seront toujours néfastes, par Emmanuel Macron est constituée par les députés du RN», a-t-elle fait valoir. Ces derniers sont actuellement au nombre de sept, dont une apparentée.

La députée du Pas-de-Calais, qui se présente à nouveau à Hénin-Beaumont, n'a pas donné d'objectif chiffré pour le Rassemblement national aux législatives, indiquant qu’elle souhaitait obtenir «un groupe le plus nombreux possible», soit plus de 15 députés.

Le 11 mai également, le président du RN par intérim, Jordan Bardella, a mis en garde sur BFM TV contre la menace d’une «vague rouge» à l’Assemblée nationale, représentée selon lui par la coalition des forces de gauche récemment constituée entre la France insoumise, Europe écologie-Les Verts, le Parti socialiste et le Parti communiste. «Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron sont les revers d'une même pièce, ils appartiennent tous les deux au camp de ceux qui veulent déconstruire la France», a-t-il jugé.

Dans une autre intervention sur TF1 le 10 mai, Marine Le Pen a estimé qu'Emmanuel Macron obtiendrait, par «la logique des institutions», une majorité aux législatives des 12 et 19 juin. Par conséquent, «la vraie question» sera, selon elle, de savoir «quelle opposition» affrontera le chef de l’État.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix