Boutcha : fustigeant «l'indécence» de sa «communication», Paris convoque l'ambassadeur de Russie

- Avec AFP

Boutcha : fustigeant «l'indécence» de sa «communication», Paris convoque l'ambassadeur de Russie© François Mori/AP
Des policiers se déploient devant l'ambassade de Russie à Paris, lors d'une manifestation, le 22 février 2022 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le gouvernement français s'est offusqué d'un tweet publié par l'ambassade de Russie en France au sujet des événements de Boutcha, dont la Russie estime qu'ils relèvent d'une «provocation» de Kiev. Alexeï Mechkov a été convoqué au quai d'Orsay.

«Face à l'indécence et la provocation de la communication de l'ambassade de Russie en France sur les exactions de Boutcha, j'ai décidé la convocation au Quai d'Orsay ce matin de l'ambassadeur de Russie», a indiqué Jean-Yves le Drian ce 7 avril, sur Twitter. Il faisait référence à un tweet – publié la veille et plus tard retiré – du compte officiel de la représentation diplomatique russe en France intitulé «Plateau de tournage, ville de Boutcha» et accompagné d'une photo montrant un attroupement de journalistes dans une rue où figurent également des militaires. Le secrétaire d'Etat français aux Affaires européennes, Clément Beaune, s'était ému de la publication. «Au-delà de la honte, stop», avait-il condamné le 6 avril.

La Russie a multiplié les démentis catégoriques à propos des accusations portées contre elle concernant Boutcha : le ministère de la Défense, puis le ministère des Affaires étrangères ont évoqué des «fausses informations», avant que le président russe, Vladimir Poutine, évoque une «provocation brutale et cynique du régime de Kiev» lors d'un échange avec le Premier ministre hongrois Victor Orban. Le porte-parole du Kremlin, Dimitri Peskov, a maintenu cette position lors d'une interview sur LCI le 7 avril, qualifiant de «falsification» les images et vidéos soutenant les accusations qui visent la Russie. De son côté, le parquet général de la Fédération de Russie a ouvert, le 4 avril, une enquête au sujet de ces images.

Selon la procureure générale d'Ukraine, Iryna Venediktova, les dépouilles de 410 civils ont été retrouvées à Boutcha et dans d'autres territoires de la région de Kiev dont les troupes russes se sont retirées. Les chancelleries occidentales, dont la France, ont immédiatement pointé du doigt la Russie.

Dans la foulée, la France a annoncé, comme de nombreuses autres capitales européennes, l'expulsion de plusieurs dizaines de diplomates russes.

Le 25 mars, l'ambassadeur de Russie, Alexeï Mechkov, avait déjà été convoqué au Quai d'Orsay après la publication de caricatures sur le compte Twitter de l'ambassade.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix