Mélenchon veut sortir de l'OTAN et nouer des «alliances altermondialistes»

Jean-Luc Mélenchon© Olivier Chassignolle/AFP
Jean-Luc Mélenchon lors de son meeting à Lyon, le 6 mars 2022.
Suivez RT France surTelegram

Au cours d'un «meeting pour la paix» tenu à Lyon, le candidat des Insoumis a réaffirmé sa volonté de quitter l'Alliance atlantique s'il était élu. Il propose de nouvelles alliances pour l'Hexagone, notamment pour relever le défi climatique.

«Je propose la sortie de l'OTAN» : Jean-Luc Mélenchon a maintenu l'une de ses propositions majeures en matière de politique étrangère lors d'un «meeting pour la paix» organisé à Lyon le 6 mars. Devant une foule de militants, il a vilipendé l'Alliance atlantique, cette «organisation inutile, qui provoque, par son agitation, un peu partout, des tensions». Faisant référence à une déclaration d'Emmanuel Macron – bien avant le conflit ukrainien – selon laquelle l'OTAN était en état de «mort cérébrale», l'Insoumis a proposé d'en tirer les leçons et de quitter l'Alliance.

«Je propose que nous construisions, nous Français, des alliances altermondialistes», a développé le candidat, précisant qu'il s'agirait d'«alliances qui partent de la nécessité de l'intérêt général humain». Ces alliances devraient permettre, par exemple, de se préoccuper de la protection des «biens communs», dont l'air, l'eau, et les forêts. Redoutant les conséquences du changement climatique, Jean-Luc Mélenchon a ajouté que ces nouvelles alliances devraient se pencher sur la protection «des peuples déjà victimes [...] des sécheresses et autres calamités». «Quand on a faim, quand on a soif, on ne connaît plus ni frontières ni raison», a-t-il argumenté, alertant sur un «tohu-bohu» déjà en cours, sous formes de franchissements de frontières et d'effondrements des sociétés, «à côté desquels ceux que nous observons ne sont encore rien». 

Hostile à l'OTAN, l'Insoumis a en même temps critiqué l'intervention russe en Ukraine, appelant à un arrêt des hostilités. Au cours d'un précédent meeting à Saint-Denis, Jean-Luc Mélenchon avait plaidé pour le non-alignement de la France dans le jeu international, dénonçant à la fois l'opération militaire déclenché par la Russie le 24 février et les livraisons d'armes de l'Union européenne destinées à l'Ukraine.

Vivement critiqué pour ses prises de position sur la situation internationale par l'écologiste Yannick Jadot et la socialiste Anne Hidalgo, le candidat de l'Union populaire a bénéficié, durant le week-end, du ralliement de la Primaire populaire. Celle-ci avait soutenu Christiane Taubira jusqu'à ce que cette dernière jette l'éponge le 2 mars, faute d'un nombre suffisant de parrainages pour concourir à l'élection présidentielle.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix