«Convoi de la liberté» en France : «Le sida s'est propagé par les routiers», argumente Philippe Val

Philippe Val, ancien rédacteur en chef de Charlie Hebdo (image d'illustration).© Valery HACHE Source: AFP
Philippe Val, ancien rédacteur en chef de Charlie Hebdo (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

A l'évocation d'un potentiel mouvement de contestation des routiers contre le pass vaccinal, l'ancien patron de Charlie Hebdo a estimé que cette profession était parmi celles pour lesquelles il était le plus pertinent de se faire vacciner.

Alors qu'un «convoi de la liberté» à la française s'organise sur les réseaux sociaux en s'inspirant du mouvement éponyme qui a récemment rassemblé plusieurs milliers de camionneurs au Canada, l'initiative a été évoquée dans la soirée du 4 février sur le plateau télévisé de LCI.

Intervenant au cours de l'émission 24h Pujadas au sujet de cette contestation principalement axée contre le pass vaccinal, le journaliste Philippe Val, ancien rédacteur en chef puis directeur de la publication de Charlie Hebdo, a assuré que les routiers, en raison des déplacements inhérents à leur profession, constituaient une population à risque en période épidémique. Il a ainsi estimé qu'il était particulièrement pertinent pour eux d'obtenir un pass vaccinal.

«Au début, le sida s’est propagé précisément par les routiers, c’est pas de leur faute évidemment, mais ils traversent les frontières [...]. Ils font partie des vecteurs de virus, s'il y en a qui doivent se faire vacciner et avoir un pass vaccinal, c'est les routiers», a-t-il en effet argumenté.

Un parallèle qui passe mal

La formule utilisée par Philippe Val n'est pas passée inaperçue et a généré une levée de boucliers sur les réseaux sociaux. 

«Il est certain que si l’idéologie qui anime nos dirigeants aujourd’hui avait été celle de ceux aux premières heures du sida, les années 80/90 auraient été empreintes d’une très grande inhumanité», a écrit le docteur en droit public Maxime Thiébaut, pourfendeur de la politique sanitaire du gouvernement.

«La nausée», a pour sa part simplement commenté la journaliste Aude Lancelin.

Ainsi que l'a récemment rapporté Franceinfo, des internautes s’organisent pour mettre en place en France un convoi de la liberté qui pourrait converger vers la capitale le 13 février. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix