SOS Racisme mène une action de collage d'affiches près du local de campagne parisien de Zemmour

Eric Zemmour, SOS Racisme, présidentielle© François Mori Source: AP
Vidéo
Eric Zemmour à Paris, le 17 janvier 2022 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Des militants de l'association antiraciste ont réalisé une action médiatique le 30 janvier au soir pour dénoncer le candidat à la présidentielle, plusieurs semaines après leur irruption lors de son premier meeting de campagne.

Nouvel épisode de SOS Racisme contre Eric Zemmour. Des militants de l'association, accompagnés par ceux de l'Union des étudiants juifs de France (UEJF), ont placardé des affiches le soir du 30 janvier dans la rue du local de campagne parisien du candidat à la présidentielle. «Vichy n'a pas protégé les juifs français ! Zemmour candidat du négationnisme», est-il inscrit dessus.

Eric Zemmour affirme depuis plusieurs années que Philippe Pétain et le régime de Vichy auraient sauvé des juifs lors de la Seconde Guerre mondiale. Pour ces propos, le désormais candidat du mouvement Reconquête a comparu le 20 janvier devant la Cour d'appel de Paris pour contestation de crimes contre l'humanité : une audience au cours de laquelle il était absent et où son avocat a quitté la salle après avoir vu sa demande de renvoi refusée. La décision de la cour d'appel sera rendue après l'élection présidentielle des 10 et 24 avril prochains. En première instance en février 2021, le tribunal avait relaxé Eric Zemmour.

Eric Zemmour a maintenu le 21 janvier ses propos sur le maréchal Pétain «sauveur» de juifs, estimant avoir «raison historiquement». «Maintenant ce n'est pas le sujet de la présidentielle, et je vois bien la manœuvre politique», avait-il poursuivi auprès de Nice Matin, estimant qu'«on veut [lui] refaire le coup de François Fillon», en référence à l'ex-Premier ministre qui avait été éliminé dès le premier tour de la présidentielle de 2017 en pleines démêlées judiciaires. 

Le précédent du meeting de Villepinte

Eric Zemmour a déjà été ciblé par SOS Racisme depuis le début de sa campagne. Son premier meeting le 5 décembre avait été marqué par plusieurs incidents dont une agression de militants de l'association antiraciste, qui avaient mené une action qu'ils assuraient «non violente» en s'affichant vêtus de tee-shirts arborant le slogan «non au racisme».

«Il y a des gens qui viennent pour faire de la provocation. Ils savent très bien qu'ils vont énerver les gens qui sont là, et ils le font pour ça. Pour que les médias disent "ouh là là ils sont méchants, les autres sont violents"», avait réagi l'ancien journaliste deux jours plus tard, jugeant que ces militants «n'avaient rien à faire là». Il avait appelé les médias à cesser «d'être les relais complaisants de ces provocateurs».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix