Meurtre de Jamal Khashoggi : un suspect a été arrêté à l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle

Meurtre de Jamal Khashoggi : un suspect a été arrêté à l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle© Nicholas KAMM Source: AFP
La fiancée de Jamal Khashoggi, Hatice Cengiz, pose à côté d'un portrait du journaliste saoudien le 1er octobre 2021 à Washington, lors d'une cérémonie commémorative marquant le troisième anniversaire de son assassinat.
Suivez RT France surTelegram

Suspecté du meurtre de Jamal Khashoggi, un Saoudien a été interpellé le 7 décembre à l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle alors qu'il s'apprêtait embarquer pour Riyad. L'ambassade d'Arabie saoudite affirme que l'homme n'a aucun lien avec le meurtre.

D'après une information rapportée par RTL et confirmée par France Info, un homme suspecté d'être l'un des membres présumés du commando qui a assassiné le journaliste saoudien Jamal Khashoggi a été arrêté le 7 décembre à l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle. L'homme qui s'est présenté sous le nom de Khaled Aedh Al-Otaibi serait un ancien membre de la Garde royale d’Arabie Saoudite. Il a été interpellé par la police aux frontières française alors qu'il s'apprêtait à embarquer pour Riyad.

L'ambassade d'Arabie saoudite à Paris a toutefois déclaré peu après que le Saoudien arrêté n'avait «aucun lien» avec l'assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi en 2018 à Istanbul et a demandé sa «libération immédiate».

«Le citoyen en question n'a aucun lien avec l'affaire», a tweeté l'ambassade, ajoutant que les «coupables du meurtre» ont déjà été jugés en Arabie saoudite et y «purgent» leur peine.

Recherché par Interpol, Khaled Aedh Al-Otaibi est sous le coup d'un mandat d’arrêt international émis par la Turquie. Selon France Info, citant une source proche de l’enquête, le ressortissant saoudien aurait montré son véritable passeport pour pouvoir embarquer ce qui aurait déclenché une notice rouge d'Interpol et conduit à son arrestation. Le suspect a été placé en rétention judiciaire qui peut durer jusqu'à 48h. Selon l'AFP, des vérifications sont toujours en cours dans la soirée du 7 décembre pour s'assurer de son identité et que le mandat d'arrêt s'applique bien à l'homme interpellé.

La justice française devra se prononcer sur une possible extradition du suspect vers la Turquie

Une fois son identité confirmée, le suspect devrait être présenté devant le parquet général de la cour d’appel de Paris qui lui notifiera son mandat d’arrêt. Le suspect est dans la possibilité de refuser son extradition en Turquie. Dans ce cas de figure, la justice hexagonale pourrait alors demander à ce qu’il demeure sur le sol français, libre, sous contrôle judiciaire ou placé en détention provisoire, le temps que la Turquie fasse une demande d’extradition officielle. La cour d’appel devra alors statuer sur la demande d’extradition dans les semaines qui suivent.

Interrogée sur l'affaire par l'AFP, une source officielle saoudienne a demandé un délai avant de répondre.

Le journaliste saoudien Jamal Khashoggi, avait été sauvagement assassiné en Turquie en 2018 par un commando dépêché depuis Riyad. Depuis, ses proches et des ONG continuent de demander justice. Après avoir nié l'assassinat, Riyad avait fini par admettre qu'il avait été commis par des agents saoudiens ayant agi seuls. A l'issue d'un procès en Arabie saoudite, cinq Saoudiens ont été condamnés à mort et trois condamnés à des peines de prison, des peines capitales qui ont depuis été commuées.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix