Vaccin : Blanquer estime que violer le secret médical des élèves n'est pas «très important»

Vaccin : Blanquer estime que violer le secret médical des élèves n'est pas «très important»© Christophe ARCHAMBAULT Source: AFP
Jean-Michel Blanquer veut permettre aux directeurs d'établissements scolaires de connaître le statut vaccinal de leurs élèves (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le ministre de l'Education estime que l'accès au statut vaccinal des élèves ne constitue pas la violation d'un secret «très important». C'est même nécessaire, selon lui, pour éviter les mensonges de certains parents sur la question.

Au micro de France Info ce 8 novembre, le ministre de l'Education nationale a défendu sans ambiguïté aucune la violation du secret médical des élèves concernant leur statut vaccinal contre le Covid-19. Pour Jean-Michel Blanquer, la simple déclaration sur l'honneur des parents, qui était il y a peu encore en vigueur, n'est en effet pas suffisante : «Il y a des trous dans la raquette. [...] Ça a pu arriver qu'il y ait des mensonges.»

Un message adressé en substance au parents qui refusent de faire vacciner leurs enfants mais ne veulent pas les priver des activités où celui-ci est nécessaire.

Or dans la logique de la gestion sanitaire du gouvernement, le secret médical n'est devenu qu'un obstacle nécessaire à franchir. «Ce n'est quand même pas une dimension très importante de l'état de santé de quelqu'un», a ainsi tenté de justifier le ministre, avant d'insister : «Ce n’est pas une violation d’un secret qui est très important.»

Ainsi pour le ministre, la fin justifie les moyens : «Cela veut dire qu'on pourra savoir la situation vaccinale des élèves et ceci permet de mieux gérer les situations lorsqu'il y a un cas de Covid-19.»

Depuis le début de la crise, le secret médical, c'est à dire le droit qu'a un individu de maîtriser les données médicales le concernant – pierre angulaire dans le droit français – est régulièrement mis à mal. Pour l'opposition, la disposition dans la loi controversée de «vigilance sanitaire», permettant aux directeurs d'écoles et aux chefs d'établissement du second degré de prendre connaissance du statut vaccinal des élèves, constitue une véritable «brèche dans le secret médical».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix