Zemmour écarté de son émission sur CNews après la décision du CSA de décompter son temps de parole

Zemmour écarté de son émission sur CNews après la décision du CSA de décompter son temps de parole© JOEL SAGET Source: AFP
Eric Zemmour, le 22 avril 2021, à Paris (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

La chaîne a annoncé qu'en raison de la décision du CSA de décompter le temps de parole d'Eric Zemmour, celui-ci ne pourrait pas continuer à intervenir dans l'émission «Face à l'info». CNews a expliqué regretter d'avoir à prendre «une telle décision».

Dans un communiqué rendu public le 13 septembre, la chaîne CNews a fait savoir que «le CSA [Conseil supérieur de l'audiovisuel], par sa décision du 9 septembre [de décompter le temps de parole d'Eric Zemmour "portant sur le débat politique national"], contraint CNews et Eric Zemmour à ne pas pouvoir continuer l'émission qu'ils faisaient ensemble».

La chaîne a ajouté regretter «une telle décision qui prive des millions de téléspectateurs des interventions du chroniqueur [...] bien qu'Eric Zemmour ne se soit pas déclaré candidat à l'élection présidentielle».

Invité dans la matinée dans l'émission de Pascal Praud «L'Heure des Pros», l'écrivain et journaliste a assuré être «fort triste» de cette décision. «Je pense que c'était inévitable. Je pense que le CSA l'a fait exprès, l'a fait volontairement et après mûre réflexion pendant le week-end on a bien compris que c'était la seule solution raisonnable», a-t-il ajouté, faisant valoir son «vague à l'âme».

«Quand on ne peut pas résister, il faut rompre et résister ailleurs. Donc c'est ce que je vais faire», a-t-il conclu.

Eric Zemmour accuse le CSA d'être «soumis» à des «pressions»

Le 8 septembre, le CSA avait demandé aux médias audiovisuels de «décompter», à partir du lendemain, les interventions d'Eric Zemmour «portant sur le débat politique national».

«Les politiques sont tellement lâches qu'ils se cachent derrière [le CSA] soi-disant indépendant, qui n'est absolument pas indépendant et qui est soumis à toutes les pressions, de gens d'En marche, du gouvernement et d'Emmanuel Macron», avait de son côté réagi le 9 septembre Eric Zemmour sur CNews. «Bien sûr que j'accuse sans preuve, oui, j'ai aucune preuve, mais c'est un fait. Je dis d'où ça sort. On voit bien d'où ça vient, donc oui, j'accuse, j'accuse ces gens de vouloir me faire taire», avait-il poursuivi.

Si une possible candidature d'Eric Zemmour à l'élection présidentielle de 2022 est évoquée par certains depuis plusieurs mois, aucune annonce officielle en ce sens n'a pour le moment été faite.

Ouverture d'une chaîne YouTube

Eric Zemmour a fait savoir dans la journée qu'il ouvrait une chaîne YouTube pour pouvoir continuer à s'exprimer publiquement. 

Depuis la création de son compte sur la célèbre plateforme, Eric Zemmour a notamment publié la vidéo de son intervention le 11 septembre dans l'émission Touche pas à mon poste où il critique la décision du CSA.

«Depuis des mois, des ministres du gouvernement Castex, des députés En Marche, s’époumonaient contre ma présence à l’antenne de CNews. On se demandait vraiment ce qui les dérangeait. Le temps de parole de 99% des éditorialistes politiques qui professent tous les mêmes idées de gauche ne les a jamais dérangés […] Mais c’est ainsi, il faut comptabiliser mon temps de parole», déclare-t-il.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix