«Le pouvoir abuse de cette monarchie absolue» : François Ruffin s'insurge contre le pass sanitaire

- Avec AFP

«Le pouvoir abuse de cette monarchie absolue» : François Ruffin s'insurge contre le pass sanitaire© Christophe ARCHAMBAULT Source: AFP
François Ruffin à l'Assemblée nationale, le 17 février 2020.
Suivez RT France surTelegram

Face à l'extension du pass sanitaire, le député LFI s'est appuyé sur une citation de Montesquieu pour appeler les Français à «dire non par toute une série de moyens» afin de poser «une limite» à un pouvoir qui «abuse».

Ce 16 juillet, le député de La France insoumise (LFI) François Ruffin a appelé à «poser les limites» face au pouvoir qui «abuse», invitant notamment les Français à manifester contre le pass sanitaire.  

«Montesquieu disait: "C'est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser. Il va jusqu'à ce qu'il trouve des limites"», a cité François Ruffin sur RMC et BFMTV.

Le pouvoir [...] abuse de cette monarchie absolue, de cette hyper-concentration des pouvoirs dans les mains d'un seul homme

Le député de la Somme a développé son propos : «Le pouvoir, quand il a le pouvoir, tend à en abuser. Là, il en abuse. Il abuse de cette monarchie absolue, de cette hyper-concentration des pouvoirs dans les mains d'un seul homme». «[Le pouvoir] doit trouver une limite, et la limite qu'il doit trouver en face, c'est nous ; c'est nous qui devons dire non par toute une série de moyens.», a-t-il encore expliqué, appelant les Français, à «poser les limites comme le réclamait Montesquieu». 

«Je vais me bagarrer à l'Assemblée nationale, on va en faire un point de contestation», a par ailleurs affirmé François Ruffin, en invitant aux manifestations et aux tribunes dénonçant le fait qu'«on nous propose de basculer dans une autre société».

Reconnaissant avoir choisi de se faire vacciner «pour avoir une vie plus tranquille», le réalisateur de Merci Patron ! a déclaré que «ce qui se passe n'est pas normal». Dénonçant un président de la République qui avait «dit que la vaccination ne serait pas obligatoire», et qui finalement «apparaît un lundi soir et qui en 10 minutes bouleverse la vie des Français», François Ruffin a déploré que la population soit «ballottée au gré des décisions d'un seul homme». «Je vis ça comme une humiliation», a-t-il affirmé. 

Le député européen insoumis Manuel Bompard a de son côté considéré sur RFI qu'il y avait «une menace sur nos libertés individuelles» avec le pass sanitaire, jugeant que l'intervention d'Emmanuel Macron était «d'une brutalité inouïe».

Les deux élus insoumis ont par ailleurs réclamé la généralisation des purificateurs d'air dans les écoles, l'augmentation du nombre de lits dans les hôpitaux, et la levée de la propriété intellectuelle sur les vaccins.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»