Paris convoque l’ambassadeur russe après les fausses accusations de Moscou sur ses chasseurs

Un F/A-18© Luke MacGregor Source: Reuters
Un F/A-18

L’ambassade de Russie à Paris a confirmé que le ministère français des Affaires étrangères avait convoqué l’ambassadeur russe après les accusations erronées de Moscou concernant le vol d’un chasseur français à proximité d’un appareil civil russe.

Le secrétaire général du ministère français des Affaires étrangères, Christian Masset, a déclaré à l’ambassadeur de Russie en France, Alexander Orlov, qu’«aucun avion militaire français n’était impliqué» dans l’incident aérien qui s’est produit à proximité de Genève en Suisse, contrairement à ce que «le ministère russe des Affaires étrangères avait affirmé par erreur», a expliqué Romain Nadal, porte-parole du Quai d’Orsay.

En savoir plus : Le «chasseur français» qui a importuné l’avion du Parlement russe s’est révélé être suisse

La Suisse a reconnu que c’était bien l’un de ses avions de combat F/A-18 qui s’était approché d’un appareil russe transportant des parlementaires russe, dont le président de la Douma, Sergueï Narychkine, dans le cadre d’une mission de contrôle de routine, contrairement aux accusations de Moscou qui avait d’abord cru qu’il s’agissait d’un Rafale français. L’affaire avait abouti à la convocation, le 19 octobre, de l’ambassadeur de France à Moscou, Jean-Maurice Rippert, au ministère russe des Affaires étrangères.

Christian Masset a donc condamné le fait que Moscou avait convoqué l’ambassadeur français en se basant sur «ces informations fausses».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales