LFI qualifié de «parti antisémite», Obono quitte le plateau de la chaîne israélienne i24News

LFI qualifié de «parti antisémite», Obono quitte le plateau de la chaîne israélienne i24News© Ludovic MARIN Source: AFP
Danièle Obono à l'Assemblée nationale, le 3 mars 2020 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

La députée La France insoumise Danièle Obono a quitté le plateau de la chaîne israélienne i24News le 20 mai après qu'un des intervenants a qualifié sa formation politique de «parti d'antisémite» qui serait «soumis aux islamistes».

Lors d'un débat organisé par la chaîne israélienne francophone d'information en continu i24News portant sur le cessez-le-feu annoncé par Israël et le Hamas, un des intervenants a qualifié le 20 mai La France insoumise de «parti antisémite», ce qui a entraîné la colère et le départ du plateau de la députée Danièle Obono.

A l'issue d'une intervention de la députée franco-gabonaise, un participant à la discussion se présentant comme un «homme de gauche» et un «progressiste» s'est exprimé en ces termes : «Je crois que vous devriez rebaptiser, madame, votre parti non pas la France insoumise mais la "France soumise aux islamistes". Je crois que ça conviendrait mieux à votre politique. [...] Vous représentez un parti qui n'est pas antisioniste, mais qui est carrément un parti – je le dis et je n'ai pas peur des mots, je ne mâcherai pas mes mots ce soir – un parti antisémite, et je vais vous dire pourquoi».

Me faire traiter d'antisémite en direct... Je vais vous laisser finir le spectacle

Danièle Obono n'a cependant pas attendu ces explications, a vivement réagi : «Je vais vous laisser monsieur, parce que je n'accepte pas de recevoir ce type d'insultes [...] Je ne me laisserai pas insulter sur ce plateau [...] Me faire traiter d'antisémite en direct... Je vais vous laisser finir le spectacle.» La députée a quitté le plateau, alors que certaines personnes essayaient de la retenir et de calmer le jeu. Le présentateur de l'émission a par ailleurs précisé qu'il aurait souhaité interroger la députée sur des tweets qu'elle avait écrits à propos de la manifestation pro-Palestine du 15 mai

Danièle Obono a commenté l'incident sur Twitter : «Un provocateur haineux, toxique. J'ai juste pas son temps. J'ai enlevé mon corps de ce plateau glauque et je garde mon énergie pour continuer la lutte de solidarité avec le peuple palestinien.»

Les soutiens se multiplient

Son collègue président du groupe LFI à l'Assemblée nationale Jean-Luc Mélenchon a estimé que Danièle Obono avait «bien fait de s'en aller». En réaction aux propos d'un journaliste d’i24News qui aurait dit que «Danielle [sic] Obono n'a pas été injuriée quand elle a été traitée d’antisémite», le député des Bouches-du-Rhône a conclu que «pour i24News, l’antisémitisme n'est pas un délit».

Le responsable de la communication numérique de Jean-Luc Mélenchon et de La France insoumise Antoine Léaument a dit «bravo et merci» à sa «camarade» Danièle Obono d'avoir quitté «ce plateau nauséabond». «Nous traiter, nous, d'antisémites et de "soumis aux islamistes" quant on sait l'Histoire longue qui est celle dans laquelle nous nous inscrivons est une honte», s'est-il indigné. 

Le porte-parole du mouvement de gauche Génération.s Thomas Portes a quant à lui estimé que les propos qualifiant LFI de parti antisémite étaient «une véritable honte» et appelé à «faire front dans ces moments de tensions». «Nous ne devons pas laisser passer. Soutien à ma camarade Danièle Obono insultée ce soir», a-t-il déclaré.

L'Union juive française pour la paix (UJFP) a elle aussi apporté un «total soutien» à Danièle Obono.

La militante Rokhaya Diallo a elle aussi apporté «tout son soutien» à Danièle Obono. «Des faits documentés d’un côté contre des accusations abstraites en retour : il n’y avait manifestement aucune intention de débattre», a-t-elle estimé.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»