«Les blacks, ils sont terribles» : un enseignant mis à pied pour des propos péjoratifs

«Les blacks, ils sont terribles» : un enseignant mis à pied pour des propos péjoratifs© Lauren ELLIOTT Source: Reuters
Un cours en ligne sur l'application Zoom, à Sydney, en Australie, le 12 mars 2021 (image d'illustration)
Suivez RT France surTelegram

Une école de commerce a mis fin à sa collaboration avec un enseignant dont une conversation téléphonique évoquant les étudiants «blacks» a été enregistrée lors d'un cours à distance.

Après avoir tenu des propos sur les étudiants «blacks» dans une conversation privée à l'issue d'un enseignement en ligne le 29 avril, un enseignant vacataire d'une école de commerce française a été mis à pied le 30 avril. 

Un enregistrement réalisé à la fin d'un enseignement dispensé sur une plateforme en ligne a été relayé sur les réseaux sociaux. On peut entendre une conversation téléphonique privée entre l'enseignant – qui avait manifestement oublié de quitter la plateforme – et un interlocuteur. «Moi, très honnêtement, les étudiants les pires que j'aie eus à Cergy, c'est les blacks», commence ce dernier. «Les blacks, ils sont terribles», lui répond l'enseignant. «C'est pire que tout ! Moi je me souviens, il y a eu une année, dans un des groupes que j'avais, il y avait deux blacks, elles étaient ensemble, elles comprenaient même pas les énoncés en français», poursuit l'interlocuteur. L'étudiante qui filme son écran met alors un terme à l’échange en ces termes : «Excusez-moi monsieur, mais je pense qu’on en a assez entendu de votre conversation. Je sais pas si c'est fait exprès, mais moi je peux plus en fait, merci.»

INSEEC Business School, une école de commerce privée française, a émis un communiqué le 30 avril dans lequel elle déclare que «les propos tenus sont clairement racistes et inacceptables». «Ils contreviennent aux lois de la République, aux valeurs de notre civilisation auxquelles en tant que groupe d’éducation nous sommes attachés et soucieux de transmettre à nos élèves», surenchérit l'école, avant d'annoncer «mettre à pied immédiatement l’enseignant vacataire qui tient ces propos» et mettre un terme à ses «relations avec lui». L'école de commerce affirme également avoir saisi son conseil juridique «pour savoir si [elle est] en situation de saisir le parquet des faits dont [elle a] ainsi eu connaissance».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»