AstraZeneca : les autorités sanitaires françaises annoncent 9 nouveaux cas de thromboses et 4 décès

- Avec AFP

AstraZeneca : les autorités sanitaires françaises annoncent 9 nouveaux cas de thromboses et 4 décès© Amir MAKAR / AFP Source: AFP
Des doses du vaccin contre le Covid d'AstraZeneca (image d'illustration).

Depuis le début de l'utilisation du vaccin d'AstraZeneca en France, 23 cas (dont huit décès) de thromboses rares et d'anomalies de la coagulation ont été dénombrés. Et ce, sur 2 725 000 injections réalisées au 8 avril avec ce vaccin dans le pays.

Selon les autorités sanitaires françaises, neuf nouveaux cas de thromboses (caillots) atypiques et deux cas de troubles de la coagulation associés au vaccin contre le Covid-19 d'AstraZeneca, avec quatre décès supplémentaires, sont survenus en France entre le 2 et le 8 avril.

Depuis le début de la vaccination avec ce vaccin, ce sont «23 cas, dont huit décès au total», de thromboses rares et d'anomalies de la coagulation qui sont survenus en France, d'après des informations rendues publiques le 16 avril par l'Agence française du médicament (ANSM).

Parmi eux, «21 cas sont associés à des thromboses veineuses cérébrales et/ou des thromboses digestives et deux cas à des coagulations intravasculaires disséminées (CIVD) isolées», selon la même source.

AstraZeneca : 2 725 000 injections au total en France

Les neuf nouveaux cas de thromboses rares concernent des personnes qui présentent «un profil différent de celui» des cas déclarés précédemment, note l'ANSM. L'âge des patients est plus élevé : «Il s’agit de quatre femmes et cinq hommes, plus âgés (âge moyen de 62 ans), qui ont présenté davantage de thromboses digestives.» «Ces nouveaux éléments seront partagés avec l'EMA», l'Agence européenne du médicament, dans le cadre de l'évaluation européenne de ces problèmes sanguins.

Au total, plus de 2 725 000 injections ont été réalisées au 8 avril avec le vaccin d’AstraZeneca en France.

En raison des rares cas de thromboses repérés en Europe et en France, depuis le 19 mars, le vaccin AstraZeneca n'est plus administré aux moins de 55 ans dans l'Hexagone. Pour cette catégorie de personnes ayant déjà reçu une dose de ce vaccin, la Haute autorité de santé a recommandé une deuxième dose avec Pfizer ou Moderna.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»