Dîners clandestins : dans l'embarras, le gouvernement promet la fermeté contre les participants

Dîners clandestins : dans l'embarras, le gouvernement promet la fermeté contre les participants© Thomas COEX Source: AFP
L'appartement de Pierre-Jean Chalençon dans le Palais Vivienne, à Paris, le 5 avril 2021.
Suivez RT France surTelegram

Gérald Darmanin a accusé l'organisateur présumé de mentir, assurant que si des ministres étaient présents, ils devront démissionner. Marlène Schiappa a de son côté pris la défense de Gabriel Attal qui a, selon elle, décliné une invitation.

Le 6 avril au matin, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin et sa ministre déléguée à la citoyenneté Marlène Schiappa sont montés au créneau pour tenter d'éteindre la polémique qui ne cesse d'enfler depuis la diffusion par M6 d'un reportage sur l'organisation de luxueux dîners clandestins à Paris.

Sur Europe 1, le ministre de l'Intérieur a ainsi assuré qu«à sa connaissance» aucun ministre ou secrétaire d'Etat n'avait participé à ces dîners. L'organisateur présumé de ces événements, Pierre-Jean Chalençon avait initialement assuré avoir dîné à ces occasions «avec un certain nombre de ministres», avant de faire machine arrière, évoquant un «poisson d'avril».

«Ce monsieur Chalençon a menti pour se faire une fausse publicité et ça pourrait lui coûter cher !», a menacé Gérald Darmanin, dénonçant une rumeur «dure pour notre démocratie». «Le soupçon permet de condamner des gens et non pas la réalité», a-t-il ajouté, raison pour laquelle a diligenté une enquête

Le locataire de Beauvau a par ailleurs qualifié les restaurants et fêtes clandestines d'actes «anti-citoyens», estimant que si un de ses collègue du gouvernement avait bel et bien participé à ces dîners clandestins, il «ne serait pas à la hauteur de sa fonction» et sa démission «lui paraîtrait juste».

Je sais de source sûre et confirmée qu'il y a effectivement eu une invitation et que Gabriel Attal a refusé fermement cette invitation

Interrogée sur France Info au même moment, Marlène Schiappa a également estimé que «chaque personne qui a participé à cela [devait] évidemment rendre des comptes comme tout citoyen et être pénalisée», précisant que s'il s'agissait d'un ministre, celui devrait «à [son] humble avis» démissionner.

Quelques instants plus tard, elle a pris la défense du porte-parole du gouvernement Gabriel Attal en ces termes : «Je sais de source sûre et confirmée qu'il y a effectivement eu une invitation et que Gabriel Attal a refusé fermement cette invitation en disant qu'il y avait des mesures sanitaires.»

Dans un entretien diffusé en février et qui a refait surface après la diffusion du reportage de M6, Pierre-Jean Chalençon évoquait ses «amis au gouvernement», et notamment Gabriel Attal, assurant qu'il «[devait] venir dîner prochainement». L'entourage du porte-parole du gouvernement avait rapidement réagi, assurant que Gabriel Attal avait découvert les dires de Pierre-Jean Chalençon le 4 avril sur Twitter avec «beaucoup d’étonnement». «Il ne connaît pas monsieur Chalençon et n’a évidemment jamais participé à un quelconque dîner ou soirée», avait insisté l'entourage du porte-parole

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix