IEP de Lyon : la Licra indésirable à un événement antiraciste

IEP de Lyon : la Licra indésirable à un événement antiraciste© PASCAL PAVANI Source: AFP
Une banderole de la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme et une pancarte "Touche pas à mon pote" de l'association antiraciste Sos-Racisme lors d'une manifestation en hommage à Ilan Halimi le 26 février 2006 à Paris (image d'illustration).

Un syndicat étudiant et un collectif féministe ont exigé l'exclusion de la Licra d'un événement antiraciste prévu à l'IEP de Lyon. Ses détracteurs l'accusent d'entretenir des liens ambigus avec l'islamophobie et la laïcité.

Après Paris, Grenoble et Strasbourg, c'est à Lyon que Sciences Po fait parler de lui. Dans un communiqué commun publié le 22 mars, le syndicat Solidaires étudiant-e-s et le collectif féministes Pamplemousse de l'IEP de Lyon ont réclamé l'exclusion de la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra) de la «semaine nationale d'éducation et d'actions contre le racisme et l'antisémitisme» (SACRA) prévue du 21 au 28 mars. 

Comme le rapporte Le Figaro, le syndicat étudiant «dont sont issus la majorité des représentants des élèves», et le collectif féministe accusent la Licra d'entretenir de «nombreuses ambigüités [...] vis-à-vis de son rapport à l'islamophobie ainsi qu'à la laïcité». 

«Nous estimons que la lutte contre l’islamophobie, l’antisémitisme, la négrophobie, ou toute autre forme de racisme doit être une priorité, et qu’à ce titre, les institutions comme Sciences Po Lyon doivent s’entourer de collectifs associations dont le travail se montre à la hauteur de la lutte. La Licra n’en fait pas partie», affirment-ils. 

Pointée du doigt, la Licra n'a pas tardé à réagir. Sur son compte Twitter, l'association a fustigé ce positionnement et accusé le syndicat Solidaires étudiant-e-s d'«interdire le pluralisme» au sein de l'établissement, en lui reprochant au passage d'avoir organisé une «formation en non-mixité raciale» et réclamé l'annulation de la lecture posthume d'un texte de Charb à l'université Paris VII-Denis Diderot. «Nous ne céderons rien !», assure-t-elle, laissant ainsi penser qu'elle ne renoncerait pas à sa participation. 

Comme le précise le programme figurant sur le site de l'établissement, quatre «vidéo-rencontres» organisées par la Licra sont prévues entre le 23 et 26 mars. Pour l'heure, aucune information ne fait état de leur annulation. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»