Amende du CSA contre CNews : le Groupe Canal+ dénonce une atteinte à la liberté d'expression

- Avec AFP

Amende du CSA contre CNews : le Groupe Canal+ dénonce une atteinte à la liberté d'expression© JOEL SAGET Source: AFP
Eric Zemmour, photographié en 2019.
Suivez RT France surTelegram

Le CSA a sanctionné la chaîne CNews d'une amende pour «incitation à la haine» et «à la violence», après des propos tenus par Eric Zemmour sur les migrants mineurs isolés. Le groupe Canal+ dénonce une atteinte à la liberté d'expression.

Dans un communiqué, le groupe Canal+, maison-mère de CNews, «déplore la décision du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel» (CSA) du 18 mars infligeant à cette chaîne d'actualité une amende de 200 000 euros pour «incitation à la haine» et «à la violence».

La filiale de Vivendi estime que cette sanction «contrevient au principe de liberté d'expression» et compte «mettre en œuvre les voies de recours possibles dans les plus brefs délais».

Des propos polémiques sur les migrants mineurs isolés

La décision du CSA en question fait suite aux propos sur les migrants mineurs isolés tenus en septembre par le journaliste et polémiste Eric Zemmour. L'autorité française de régulation de l'audiovisuel a précisé à l'AFP que cette sanction financière constituait une première à l'encontre d'une chaîne d'information.

Le 29 septembre, lors d'un débat de l'émission Face à l'info consacré à la question des mineurs isolés après l'attentat devant les ex-locaux de Charlie Hebdo, Eric Zemmour avait déclaré : «Ils n'ont rien à faire ici, ils sont voleurs, ils sont assassins, ils sont violeurs, c'est tout ce qu'ils sont, il faut les renvoyer et il ne faut même pas qu'ils viennent». Une sortie qui avait fait polémique et provoqué l'ouverture d'une enquête du parquet de Paris pour «provocation à la haine raciale» et «injures publiques à caractère raciste», peu après une condamnation du polémiste pour les mêmes motifs.

«Quand bien même ces propos ont été tenus dans le cadre d'un débat en lui-même légitime [...], ils ont été de nature à inciter à la haine envers les mineurs étrangers isolés, et ont véhiculé de nombreux stéréotypes particulièrement infamants à leur égard, de nature à encourager des comportements discriminatoires», déclare le CSA dans un communiqué. «Par ailleurs, le Conseil a estimé que la maîtrise de l'antenne n'avait pas été assurée, d'autant plus que l'émission a été diffusée en différé et sans modification, ainsi que l'a souligné le comité d'éthique du groupe Canal+ dans son avis rendu le 22 octobre 2020», ajoute l'autorité audiovisuelle.

Le CSA, selon l'AFP, avait confié les saisines relatives à cette séquence à un rapporteur indépendant, CNews ayant déjà été mise en demeure pour des faits similaires fin 2019. Le CSA avait à l'époque délivré un avertissement à la chaîne après des propos de son chroniqueur-vedette Eric Zemmour sur l'islam et la colonisation de l'Algérie.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»