Guerre d'Algérie : Macron reconnaît que l'armée française a «torturé et assassiné» Ali Boumendjel

- Avec AFP

Guerre d'Algérie : Macron reconnaît que l'armée française a «torturé et assassiné» Ali Boumendjel© ERIC FEFERBERG / AFP
Malika Boumendjel, la veuve d'Ali Boumendjel, à Puteaux le 5 mai 2001
Suivez RT France surTelegram

«Il fut arrêté par l’armée française, placé au secret, torturé, puis assassiné le 23 mars 1957», a écrit l'Elysée à propos d'Ali Boumendjel, suivant une recommandation de Benjamin Stora dans son rapport sur la guerre d'Algérie.

Emmanuel Macron a reconnu le 2 mars, «au nom de la France», que l'avocat et dirigeant nationaliste Ali Boumendjel avait été «torturé et assassiné» par l'armée française pendant la guerre d'Algérie en 1957, a annoncé l'Elysée, un meurtre à l'époque maquillé en suicide par les services du renseignement.

Cette reconnaissance, que le chef de l'Etat a lui-même annoncé aux petits-enfants d'Ali Boumendjel en les recevant le 2 mars, fait partie des gestes d'apaisement recommandés par l'historien Benjamin Stora dans son rapport sur la colonisation et la guerre d'Algérie, afin de résoudre les tensions autour de la mémoire de ce conflit. En février, la nièce d'Ali Boumendjel, Fadela Boumendjel-Chitour, avait dénoncé un «mensonge de l'Etat [français] qui fut dévastateur». 

«Au coeur de la Bataille d’Alger, il fut arrêté par l’armée française, placé au secret, torturé, puis assassiné le 23 mars 1957», détaille l'Elysée dans un communiqué. En 2000, le responsable des services de renseignement à Alger de l'époque, «Paul Aussaresses avoua lui-même avoir ordonné à l’un de ses subordonnés de le tuer et de maquiller le crime en suicide».

«Aujourd’hui, le président de la République a reçu au Palais de l’Elysée quatre des petits-enfants d'Ali Boumendjel pour leur dire, au nom de la France, ce que Malika Boumendjel aurait voulu entendre : Ali Boumendjel ne s’est pas suicidé. Il a été torturé puis assassiné», ajoute la présidence française. «Il leur a également dit sa volonté de poursuivre le travail engagé depuis plusieurs années pour recueillir les témoignages encourager le travail des historiens par l’ouverture des archives, afin de donner à toutes les familles des disparus, des deux côtés de la Méditerranée, les moyens de connaître la vérité». 

La génération des petits-enfants d’Ali Boumendjel doit pouvoir construire son destin, loin des deux ornières que sont l’amnésie et le ressentiment

Ce geste «n'est pas un acte isolé», promet le président dans ce communiqué. «Aucun crime, aucune atrocité commise par quiconque pendant la Guerre d’Algérie ne peut être excusé ni occulté». «Ce travail sera prolongé et approfondi au cours des prochains mois, afin que nous puissions avancer vers l’apaisement et la réconciliation», conclut le communiqué, qui plaide pour «regarder l’Histoire en face, reconnaître la vérité des faits» pour «la réconciliation des mémoires».

«La génération des petits-enfants d’Ali Boumendjel doit pouvoir construire son destin, loin des deux ornières que sont l’amnésie et le ressentiment. C’est pour eux désormais, pour la jeunesse française et algérienne, qu’il nous faut avancer sur la voie de la vérité, la seule qui puisse conduire à la réconciliation des mémoires», précise l'Elysée.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»