Les finances de LREM malmenées par une série de départs

Les finances de LREM malmenées par une série de départs© POOL Source: Reuters
Emmanuel Macron fait un selfie en 2018 avec les parlementaires macronistes. L'union des marcheurs s'est effritée depuis (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

La perte de 29 députés et de cinq sénateurs pèse sur les caisses du parti fondé par Emmanuel Macron. Entre 2020 et 2021, La République en marche aurait ainsi perdu plus d'un million d'euros de subventions.

Les caisses se remplissent moins bien qu'avant au sein de La République en marche (LREM). Capital fait savoir le 26 février que la perte du rattachement financier de 29 députés et cinq sénateurs entre 2020 et 2021 va affaiblir la dotation de LREM : en 2020, la structure avait touché pour plus de 22 millions d’euros d'aides publiques, contre 20,9 millions d’euros en 2021.

Le magazine économique se fie à un décret publié le 23 février, relatif «à la transparence financière de la vie politique». Les dotations sont divisées en deux «fractions». La première est «répartie entre les partis et groupements politiques en fonction du nombre de suffrages qu'ils ont obtenus lors du dernier renouvellement de l'Assemblée nationale», c'est à dire les législatives de 2017.

Comme le rappelle Capital, ce n'est pas dans cette fraction que LREM a perdu de l'argent, engrangeant 10 098 122,23 euros en 2021. La perte est liée à la seconde, «spécifiquement destinée au financement des partis et groupements politiques représentés au Parlement», dont la somme «est répartie en fonction du nombre de parlementaires ayant déclaré se rattacher à chacun d'entre eux au cours du mois de janvier 2021».

A titre de rappel, un parlementaire rapporte 37 199,71 euros à un parti politique. Formation touchant le plus d'aides, car majoritaire à l'Assemblée, LREM a ainsi perçu 10 862 316,48 euros en 2021. Or, Capital précise qu'en 2020, LREM a touché environ 12,1 millions d’euros. Logique puisque l'an passé, ils étaient 326 élus (301 députés, 25 sénateurs) à être rattachés à LREM. En 2021, ce chiffre a chuté à 292 parlementaires (272 députés et 20 sénateurs).

La situation financière ne semble toutefois pas précaire pour le parti, créé par Emmanuel Macron en 2016 afin de soutenir sa candidature présidentielle en 2017. Un parti peut également recevoir des financements via les dons ou les cotisations de ses adhérents. Des données opaques.

Le nombre de ses militants est par un exemple une donnée qui peut être diffusée par un parti sans que l'information ne soit exacte. La République en marche a-t-elle perdu des adhérents au fil des années ? C'est fort probable si l'on croit un article du Canard enchaîné de juillet 2020, déclarant qu'il ne restait à cette époque que 20 000 adhérents contre les 418 000 revendiqués par le parti en 2017.

Le deuxième parti recevant le plus de financement public est Les Républicains (LR), avec une enveloppe totale de 13 110 759,06 euros.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»