«Arrogant», «prétentieux» : Véran critiqué par des professionnels de la santé dans un sondage

«Arrogant», «prétentieux» : Véran critiqué par des professionnels de la santé dans un sondage© Gonzalo Fuentes Source: Reuters
Olivier Véran le 26 janvier 2021 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Une enquête du Quotidien du médecin proposant à des spécialistes de santé de noter l'action du ministre Olivier Véran depuis le début de la crise du Covid-19 a abouti à un jugement majoritairement négatif de leur part.

Un sondage réalisé du 13 au 18 février 2021 auprès de plus de 900 lecteurs du journal spécialisé Le Quotidien du médecin et publié le 20 février montre un regard nettement critique de la part des professionnels de santé sur l'action du ministre Olivier Véran.

Une note moyenne de 3,3/10, selon l'enquête d'opinion

Invités à noter l'ex-neurologue du CHU de Grenoble sur différents critères avec une note sur 10, les internautes lui ont attribué une moyenne générale de 3,3/10. Au niveau de la communication de Véran, le journal synthétise les avis des sondés : «arrogant» et «prétentieux», manquant de «cohérence» pour la majorité ; «clair», «sérieux», «parlant vrai» et faisant «ce qu’il peut» pour environ 10% des personnes qui ont répondu à l'enquête (ceux qui l'ont noté 9 ou 10/10).

Dans la crise du Covid-19, son manque de considération pour d'éventuels traitements autres que les vaccins lui est également reproché par ses anciens confrères, qui pointent globalement un «hospitalo-centrisme», résume Le Quotidien du médecin. Son interdiction de l'hydroxychloroquine comme traitement contre le coronavirus est jugée attentatoire à la liberté de prescrire, selon certains soignants, qui jugent cette décision «inadmissible» et «monstrueuse». D'autres la voient néanmoins comme «un peu brutale mais justifiée».

Sur le plan administratif en revanche, Olivier Véran est critiqué pour ne pas en avoir assez fait quant aux moyens alloués aux hôpitaux : «La politique de gestion de l'hôpital n'a pas changé avec la pandémie», écrit un internaute. C'est sur ce critère, celui d'un Ségur de la santé qui a abouti à une proposition de loi LREM encore à l'étude et critiquée pour son manque d'ambition, que le ministre est le plus attaqué par les personnes ayant répondu au sondage. Certains lecteurs du journal spécialisé soulignent toutefois le fait qu'il a hérité d'une situation «ingérable» dont il n'était pas responsable. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»