«Yuriy va mieux» : la mère de l'adolescent donne des nouvelles rassurantes, l'enquête se poursuit

«Yuriy va mieux» : la mère de l'adolescent donne des nouvelles rassurantes, l'enquête se poursuit© Ludovic Marin Source: AFP
Une voiture de police en patrouille à proximité du quartier de Beaugrenelle à Paris. (Image d'illustration)
Suivez RT France surTelegram

«Yuriy va mieux». La mère du collégien violemment agressé dans le XVe arrondissement de Paris a donné des nouvelles de son fils. En parallèle, l'enquête se poursuit et les investigations se penchent sur la piste d'un conflit entre bandes rivales.

La mère de Yuriy, l'adolescent de 15 ans violemment passé à tabac dans le XVe arrondissement de Paris le 15 janvier, a donné des nouvelles de son fils sur son compte Instagram le 25 janvier. Placé dans un coma artificiel pendant huit jours, le collégien est aujourd’hui réveillé. «Yuriy va mieux aujourd’hui. Nous vous remercions pour votre soutien et vos prières», a déclaré la mère sur le réseau social, accompagnant son texte d’une photo d’elle et son fils.

Si le jeune homme est désormais réveillé, parler reste compliqué : «Aujourd’hui, il se réveille, il essaie de s’exprimer», a-t-elle précisé sur BFMTV.

Le 25 janvier au soir, la mère et le beau-père de Yuriy étaient les invités de Cyril Hanouna dans l'émission Touche pas à mon poste sur C8. Cette dernière est revenue sur le moment où elle a découvert son fils grièvement blessé : «C'est très grave ce qu'ils ont fait avec mon enfant [...] Même sans scanner, je voyais qu'il fallait qu'on opère la tête, la tête était ouverte partout», avant d'ajouter : «Yuriy m'a dit "maman, je ne les connais pas" [...] Je suis restée forte, je n'ai pas pleuré et je lui ai dit "Yuriy, je te promets qu'on va s'en sortir, je te promets qu'on va les retrouver».

Une autre agression au cœur de l'enquête ?

L'enquête se poursuit autour de l'agression de Yuriy. Les enquêteurs s'interrogent sur le rôle de l'adolescent de 15 ans. Selon les informations de BFMTV, le jour de son agression, Yuriy avait un tournevis dans sa poche.

Toujours selon la chaîne d'information en continu, une rivalité entre une bande de jeunes venus de Vanves et une bande parisienne serait au cœur de l'enquête. Les enquêteurs cherchent à établir si le jeune garçon a un lien avec ces rivalités. Un autre jeune avait été agressé dans le XVe arrondissement cinq jours plus tôt. Les enquêteurs se demandent si les deux affaires sont liées. 

Le 24 janvier, un mystérieux compte Twitter anonyme fraîchement créé et intitulé «Rétablir la vérité» a partagé la vidéo d'une autre agression d'un individu pour l'instant non identifié. Le compte Twitter précise : «C’est bien beau de parler sans connaître toute l’histoire. Personne ne cautionne se qui est arrivé à Yuriy, mais le petit garçon qui s’est fait tabasser à sang juste avant par la bande de Yuriy, pourquoi personne n'en parle ?», interrogeait le compte dans un message massivement relayé. Toutefois, rappelle le Figaro, l'implication de Yuriy «dans les rivalités n’est pas indiquée à ce stade».

La victime avait été laissée dans le coma après avoir été agressée par une douzaine de jeunes en veste à capuche. Une vidéo de ce lynchage en règle est vite devenue virale sur les réseaux sociaux. Selon sa mère, Yuriy était avec un groupe d'amis après avoir quitté l'école près du centre commercial de Beaugrenelle, lorsqu'ils ont été «surpris par une bande de jeunes».

Une enquête a été ouverte pour «tentative d'homicide volontaire en réunion». La mère a quant à elle lancé un appel à témoin sur les réseaux sociaux pour retrouver les agresseurs.

Plusieurs célébrités, dont le footballeur Antoine Griezmann et l'acteur Omar Sy, se sont émues du sort de la victime et lui ont apporté leur soutien.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix