Covid-19 : ralentissement des vaccinations de soignants pour répondre aux besoins des centres-villes

Covid-19 : ralentissement des vaccinations de soignants pour répondre aux besoins des centres-villes© Benoit Tessier Source: Reuters
Une infirmière tient un flacon de vaccin COVID-19 de Pfizer-BioNTech devant le réfrigérateur d'un centre de vaccination à Taverny (Val-d'Oise), près de Paris, le 9 janvier 2021 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Les établissements de santé disposant du vaccin Pfizer-BioNTech ont été sommés de rediriger leurs stocks vers les centres-villes qui manquent de doses. Ils doivent démarrer leur campagne de vaccination des personnes de plus de 75 ans autonomes.

Ainsi que le rapporte le journal Libération, le directeur de l’offre des soins de l’Agence régionale de santé (ARS) d’Ile-de-France, Didier Jaffre, a fait savoir le 13 janvier aux établissements de santé disposant du vaccin Pfizer-BioNTech, qu'ils devraient rediriger 85% de leurs stocks de vaccins vers les centres de ville. Ceux-ci n'auraient en effet pas les doses nécessaires pour commencer leur campagne de vaccination des personnes de plus de 75 ans toujours autonomes. Un début de campagne qui est annoncé pour le 18 janvier.

Cette décision produit des conséquences directes dans les établissements de santé où une mobilisation d'ampleur était en cours pour vacciner les soignants de plus de 50 ans. Le système de prise de rendez-vous prévu à cet effet pourrait être temporairement bloqué, selon des professionnels de Santé parmi lesquels certains, cités par le même journal, dénoncent «la mise en concurrence honteuse des soignants, qui sont en première ligne, ultra-exposés, et les personnes âgées fragiles».

«Il n’est pas demandé d’annuler des vaccinations mais de les reporter de quelques jours», se défend de son côté l'ARS.

«Nous devons garantir que tous les centres de vaccination seront approvisionnés dès [le 18 janvier], et cela ne peut se faire que sur les stocks de vaccins détenus dans les [établissements de santé]. Ces stocks permettent d’assurer l’approvisionnement pour trois jours de fonctionnement des centres, et de continuer les vaccinations des personnels des établissements de santé et des professionnels libéraux, mais en nombre limité, «le 18, 19 et 20 janvier», a par ailleurs expliqué Didier Jaffre dans un document cité par le quotidien.

Alors que l'AP HP a décidé ce 14 janvier de ne pas déprogrammer les rendez-vous de vaccination de la semaine à venir pour ses patients à risque – cancéreux, greffés ou dialysés – ou pour ses soignants à risque, les autres rendez-vous sont quant eux pour l’heure «gelés», toujours selon Libération.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»