Affaire Michel Zecler : le parquet requiert la détention provisoire contre trois des policiers

Affaire Michel Zecler : le parquet requiert la détention provisoire contre trois des policiers© Patrick Kovarik Source: AFP
Des brassards de police (Image d'illustration).

Un juge d'instruction va enquêter sur le passage à tabac d'un producteur de musique noir par des policiers à Paris. Le parquet requiert une mise en examen contre quatre policiers, et la détention provisoire contre trois d'entre eux.

Lors d'une conférence de presse ce 29 novembre, le procureur de la République de Paris Remy Heitz, a fait savoir que le parquet avait requis la mise en examen des quatre policiers mis en cause dans l'agression de Michel Zecler, producteur noir, dans la capitale française il y a quelques jours. La détention provisoire est en outre requise contre trois des policiers.

Un juge d'instruction va enquêter sur cette affaire, dans laquelle les trois policiers soupçonnés du passage à tabac sont visés pour violences volontaires par personne dépositaire de l'autorité publique avec la circonstance aggravante de racisme, et faux en écriture publique.

Le procureur a précisé que la détention provisoire des trois agents soupçonnés d'avoir porté des coups au producteur avait pour objectif d'«éviter un risque de concertation entre les auteurs ou de pressions sur les témoins».

Le parquet a par ailleurs requis un contrôle judiciaire envers le quatrième policier, mis en cause pour un jet de grenade lacrymogène.

L'agression de Michel Zecler à Paris par des policiers avait été filmée, en pleine mobilisation contre la controversée loi Sécurité globale, et notamment contre son article 24, qui prévoit d'interdire la diffusion jugée malveillante d'image des forces de l'ordre.

Alors qu'Emmanuel Macron s'était dit «choqué» par la vidéo de l'agression, la présidence aurait joint Michel Zecler par téléphone le 28 novembre pour prendre de ses nouvelles, selon une information de l'AFP qui cite l'avocate du producteur.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»