Producteur passé à tabac par les forces de l'ordre : quatre policiers déférés devant la justice

- Avec AFP

Producteur passé à tabac par les forces de l'ordre : quatre policiers déférés devant la justice© REUTERS/Stephane Mahe
L'agression du producteur Michel Zecler par des policiers avait été filmée, en plein débat autour de l'article 24 de la loi Sécurité globale, qui prévoit d'interdire la diffusion jugée malveillante d'image des forces de l'ordre (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Selon une source proche du dossier à l'AFP, quatre policiers mis en cause dans le violent passage à tabac du producteur Michel Zecler ont été déférés devant la justice. L'agression filmée avait fait réagir Emmanuel Macron et Gérald Darmanin.

Les quatre policiers mis en cause dans le passage à tabac d'un producteur de musique noir, Michel Zecler, ont été présentés à la justice le 29 novembre à la mi-journée, selon une source proche du dossier citée par l'AFP.

Les quatre hommes, qui avaient été placés en garde à vue dans les locaux de l'Inspection générale de la police (IGPN), sont visés par une enquête ouverte du parquet plus tôt dans la semaine pour violences volontaires par personne dépositaire de l'autorité publique avec la circonstance aggravante de racisme, et faux en écriture publique.

L'agression du producteur Michel Zecler à Paris par des policiers avait été filmée, en pleine mobilisation contre l'article 24 de la loi Sécurité globale, qui prévoit d'interdire la diffusion jugée malveillante d'image des forces de l'ordre.

Si l'exécutif refuse de renoncer à cette mesure particulièrement controversée, et accusée de museler la liberté de la presse, Emmanuel Macron s'était dit «choqué» par la vidéo de l'agression, appelant à sanctionner les policiers impliqués. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin avait pour sa part appelé à leur révocation.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix