Journalistes en colère : «Darmanin n'est plus notre interlocuteur»

Pour le secrétaire du SNJ-CGT, Emmaneul Vire, le ministre de l'Intérieur a donné une fin de non-recevoir aux organisations qui étaient reçues place Beauvau. Les syndicats de journalistes en appellent désormais au Premier ministre Jean Castex.

Après les critiques et manifestations contre l'article 24 de la loi Sécurité globale, le ministre de l'Intérieur recevait ce 23 novembre des associations, syndicats et organisations de journalistes pour aborder «la place des journalistes dans le suivi des manifestations». Emmanuel Vire, secrétaire général du SNJ-CGT, ne cachait pas son manque d’enthousiasme sur RT France. «Darmanin n'a pas voulu nous entendre», regrette-t-il, tout en appelant à des marches pour la liberté le 28 novembre partout en France.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»