Covid-19 : quelque 200 manifestants demandent le retour des messes publiques

Covid-19 : quelque 200 manifestants demandent le retour des messes publiques© Charles Baudry / RT France
Des catholiques pratiquants demandent le retour de la messe publique.
Suivez RT France surTelegram

Environ 200 personnes se sont rassemblées devant l’église de Saint-Sulpice à Paris pour réclamer la levée de l'interdiction des messes publiques en raison du confinement. D'autres manifestations sont prévues ce week-end.

Une mobilisation devant l’église Saint-Sulpice à Paris, le 13 novembre 2020, a réuni environ 200 personnes, selon notre reporter sur place, pour réclamer la levée de l'interdiction des messes publiques en raison du confinement.

Des chants religieux ont été entonnés devant l'édifice catholique.

Interrogé par RT France, Guillaume Lagravière du Collectif objectif messe plaide pour «le retour de l’accès public aux messes», car il estime que pour les catholiques, «c’est [leur] centre de vie spirituelle et ça compte énormément».

Les catholiques ont prévu les 14 et 15 novembre plusieurs autres manifestations pour réclamer la possibilité de célébrer la messe, suspendue pendant le confinement. Elles ont notamment été autorisées pour le 15 novembre à Paris sur le parvis de l'église Saint-Sulpice et à Nantes, où un rassemblement avait déjà réuni 500 personnes le week-end dernier.

«Au vu du contexte terroriste et sanitaire, cette manifestation devra se tenir selon des modalités précises», a indiqué la préfecture de Loire-Atlantique, informant que le rassemblement ne pourrait pas avoir lieu devant la cathédrale, mais sur la place Graslin, à une quinzaine de minutes à pied.

A Lyon, en revanche, l'administrateur apostolique Mgr Michel Dubost a appelé le 13 novembre les chrétiens à être «patients» et à ne pas se rassembler après l’appel lancé aux fidèles à manifester ce 15 novembre. «Ne nous rassemblons pas, ni à l'extérieur, ni à l'intérieur des églises, et montrons notre capacité à respecter les cadres qui nous sont donnés au nom de la santé publique», a écrit Michel Dubost dans un communiqué.

Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a d'ailleurs exprimé une certaine fermeté le 13 novembre. «Je ne souhaite pas envoyer les policiers et gendarmes verbaliser des croyants devant une église, évidemment, mais s'il s'agit d'un acte répété et manifestement contraire aux lois de la République, je le ferai dès ce week-end», a-t-il déclaré au micro de Franceinfo, ajoutant qu'il n'y aurait «plus de week-end de mansuétude».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix