Rayons non essentiels fermés dans les grandes surfaces : la mesure décriée sur les réseaux sociaux

Rayons non essentiels fermés dans les grandes surfaces : la mesure décriée sur les réseaux sociaux© Bertrand Guay Source: AFP
images
Les rayons de supermarché jugés non essentiels sont restés fermés le 3 novembre
Suivez RT France surTelegram

Jean Castex l’a annoncé le 1er novembre : pour ne pas concurrencer les petits commerces qui sont fermés, les grandes surfaces ne pourront plus vendre des produits non essentiels… Une décision moquée par les internautes.

Il est désormais impossible de trouver des produits culturels, jouets, vêtements, fleurs, décorations, bijoux ou appareils électroménagers dans les rayons des grandes surfaces conformément aux annonces du Premier ministre, Jean Castex, au 20 heures de TF1, le 1er novembre.

Les rayons des grandes surfaces destinés aux produits jugés non essentiels sont bien restés fermés, le 3 novembre. Une décision justifiée par le fait de ne pas voir les petits commerces subir une concurrence déloyale.

Une décision contestée sur les réseaux sociaux 

Des mesures fortement critiquées par les internautes sur les réseaux sociaux qui notent les nombreuses incohérences de cette mesure et la crainte de voir Amazon sortir grand gagnant du confinement.

Cet internaute voit Jeff Bezos devenir «fournisseur officiel des produits non essentiels en ce 1er novembre».

Des rayons devenus soudainement vecteurs du Covid-19 raille cet autre internaute.

Le journaliste Hugo Clément pointe les astuces pour détourner les nouvelles mesures du gouvernement. «Vous ne pouvez pas prendre ce livre sous cellophane mais vous pouvez le commander à l’accueil et venir le chercher dans 48 heures ici même», moque-t-il.

Le moine bouddhiste, Matthieu Ricard, s'est quant à lui contenté de partager un message affiché par un magasin de la franchise Leclerc afin de contester les dispositions du gouvernement.

«D'un côté, les livres interdits. De l'autre, les journaux autorisés...», s'insurge cet utilisateur de twitter.

Une estimation qui révèle d'«un sérieux problème psychiatrique» pour cet autre compte Twitter.

«Des images qui vont coûter cher au gouvernement», estime le journaliste de France Culture, Frédéric Martel.

Dans un geste de conciliation, le ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance a annoncé le 2 novembre sur RTL qu’il recevrait cette semaine, en compagnie du ministre chargé des PME Alain Griset, les différentes fédérations de commerçants pour regarder avec eux quelle règles sanitaires permettraient «de rouvrir un certain nombre de commerces».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»