Cinq Gilets jaunes jugés pour l'intrusion dans le ministère de Griveaux avec un chariot élévateur

Cinq Gilets jaunes jugés pour l'intrusion dans le ministère de Griveaux avec un chariot élévateur© Benoit Tessier Source: Reuters
Des Gilets jaunes manifestent à Paris, le 7 décembre 2019 (image d'illustration).

Le procès de cinq Gilets jaunes pour l'intrusion au chariot élévateur dans le bâtiment abritant le secrétariat d'Etat de Benjamin Griveaux en janvier 2019 se tient au tribunal correctionnel Paris.

Le 28 octobre se tient dès 13h30 à la 14e chambre du tribunal correctionnel Paris le procès de cinq Gilets jaunes pour l'intrusion au chariot élévateur dans le ministère chargé des Relations avec le Parlement où se trouvait Benjamin Griveaux, à l'époque porte-parole du gouvernement.

Auteur: RT France

C'est la forme démocratique du gouvernement qui a été attaquée

Après plusieurs renvois, quatre hommes âgés de 22 à 35 ans et une femme de 47 ans seront jugés pendant deux jours pour plusieurs dégradations et pour le vol de l'engin motorisé qui a servi à enfoncer les portes en bois de l'hôtel de Rothelin-Charolais – situé rue de Grenelle dans le VIIe arrondissement de Paris – lors de l'acte 8 des Gilets jaunes le 5 janvier 2019 vers 16h30. Deux véhicules situés dans la cour du ministère avaient été  dégradés. Benjamin Griveaux avait alors été évacué d'urgence et avait affirmé : «C'est la forme démocratique du gouvernement qui a été attaquée.»

Cinq semaines plus tard, six individus auraient été interpellés en région parisienne et dans le Nord, confondus par des analyses ADN et des vidéos de témoins, selon BFMTV. Deux d'entre eux aurait été relâchés, tandis qu'un autre individu aurait été arrêté à la rentrée 2020. Ils encourent dix ans d’emprisonnement et 150 000 euros d’amende. Un seul interpelé, Romain M., aurait reconnu les faits tout en affirmant avoir été «excité par une foule en délire», mais aurait nié avoir été au courant que le bâtiment abritait le ministère.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»