La vitrine d'une librairie «conservatrice», ouverte récemment, vandalisée à Nancy

La vitrine d'une librairie «conservatrice», ouverte récemment, vandalisée à Nancy© Eric Piermont Source: AFP
Intérieur d'une librairie. (Image d'illustration)

La vitrine d'une librairie «conservatrice» a été vandalisée le 5 octobre à Nancy. Recouvert de slogans antifascistes, l'établissement a annoncé qu'il porterait plainte. Un collectif d'opposants s'était constitué contre son ouverture.

Les Deux Cités, librairie «conservatrice et indépendante» ouverte récemment, a vu sa vitrine recouverte d'affiches aux slogans antifascistes le 5 octobre, rapporte l'Est Républicain. C'est en arrivant devant sa boutique au matin qu'un des cogérants s'est aperçu de l'action contre sa librairie. Toujours selon le quotidien local, les affiches format feuille A4 était pourvues de slogans tel que «Pas de quartier pour les fachos», «Nancy ville anti-fasciste», «les réfugié.e.s sont les bienvenu.e.s». L’inscription «dégagez» a été taguée, à deux reprises, de part et d’autre de la porte d’entrée.

Les gérants de la librairie ont annoncé qu'ils déposeraient plainte après le passage de la police nationale, venue constater les faits. Les images des caméras de surveillance de la ville seront utilisées dans le cadre de l'enquête, a annoncé le quotidien local non sans préciser que les services de la ville avaient procédé au nettoyage de la vitrine.

Passe d'armes entre la librairie et des militants de gauche

Dans un communiqué du 3 octobre, la librairie avait salué les clients venus «apporter leur soutien en cette période où [la librairie est] victime de la violence gratuite de groupuscules totalitaires d’extrême-gauche. Violence qui se poursuit à travers les nouvelles injures et diffamations portées [...] dans un combat obscurantiste qu’ils entendent mener contre un lieu d’intelligence et de culture».

Après la récente ouverture de cette librairie, un collectif d'opposants syndicalistes et militants s'est constitué. «Les gérants de cette pseudo-librairie sont notamment sympathisants de l’Action française [mouvement nationaliste et royaliste], et parmi leurs parrains se trouvent l’écrivain régionaliste Jean-Marie Cuny, candidat FN aux européennes de 1986, ou encore le conspirationniste Pierre Hillard», argumente Etienne Simon, du syndicat Solidaire 54, dans des propos rapportés par l'Est Républicain.

Nous ne sommes pas des ennemis de la liberté d’expression

«Nous ne sommes pas des ennemis de la liberté d’expression, mais comme le prouvent leurs interventions sur YouTube et d’autres réseaux, Sylvain Durain et Alexis Forget veulent, via leurs conférences et autres rencontres, enraciner des thèses réactionnaires et identitaires au sein de la jeunesse locale. Et il y a assez eu de groupuscules violents à Nancy par le passé».

Un appel à manifester contre la librairie le 17 octobre a été lancé par le syndicaliste Yann Verrier de l'Union locale CGT Nancy alors que l'établissement devrait organiser sa première conférence avec la présence de l’auteur nancéien Stanislas Berton.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»