Attaque à l'arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo : deux blessés et des arrestations

Attaque à l'arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo : deux blessés et des arrestations© Alain JOCARD / AFP
Les pompiers interviennent après une attaque à l'arme blanche à Paris, près des anciens locaux de Charlie Hebdo.

Selon la préfecture de Paris, deux personnes ont été blessées, dont un grièvement, à l'arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo, dans le XIe arrondissement. Plusieurs personnes ont été interpellées.

Une attaque à l'arme blanche a eu lieu ce 25 septembre à Paris dans le XIe arrondissement, à proximité des anciens locaux de Charlie Hebdo, selon la préfecture de police de Paris à RT France, faisant au moins deux blessés, dont un grièvement mais dont le pronostic vital ne serait pas engagé, selon la préfecture de police de Paris, qui a revu son bilan à la baisse.

Les deux blessés sont deux employés de la société de production Premières Lignes (qui produit notamment l'émission Cash Investigation d'Elise Lucet).

Il s'agit «manifestement» d'un «acte de terrorisme islamiste», selon le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, qui s'est exprimé à ce sujet dans la soirée sur France 2.

Des suspects interpellés

Selon la préfecture de police de Paris, un suspect a été interpellé près de la place de la Bastille.

Une deuxième personne a été placée en garde à vue, selon une source judiciaire citée par l'AFP.

Une feuille de boucher a été retrouvée à proximité des lieux de l'attaque selon Aziz Zemouri, journaliste au Point.

En début de soirée, l'AFP, citant une source judiciaire, a rapporté que cinq autres individus, nés entre 1983 et 1996, avaient été placés en garde à vue. D'après cette source, ces cinq hommes ont été interpellés à Pantin (Seine-Saint-Denis) par les enquêteurs lors d'une perquisition à l'un des domiciles supposés du principal suspect de cette attaque. 

Une enquête de flagrance a été ouverte pour tentative d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle. 

Jointe par RT France, la préfecture de police de Paris a fait savoir que le périmètre de sécurité avait été élargi autour des anciens locaux de Charlie Hebdo, en raison d'un colis suspect, toujours selon la préfecture qui appelle à éviter le secteur Richard Lenoir. Le doute a finalement été levé. La police et la BRI ont été déployées sur place.

La rédaction dans un lieu tenu secret

Après l'attaque terroriste du 7 janvier 2015, la rédaction de Charlie Hebdo avait déménagé dans un lieu tenu secret sous haute protection policière. Le journal a récemment fait l'objet de menaces après avoir republié les caricatures de Mahomet à l'occasion de l'ouverture du procès sur l'attentat.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»