Trois gardiens blessés par un détenu muni d'un couteau à la prison d'Arles

- Avec AFP

Trois gardiens blessés par un détenu muni d'un couteau à la prison d'Arles© GERARD JULIEN Source: AFP
Des agents de l'Equipe Régionale d'Intervention et de Sécurité (ERIS) le 13 septembre 2005 à la maison centrale d'Arles (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Deux gardiens de prison ont été légèrement blessés et un autre plus sérieusement par un détenu muni d'un couteau, dans un parloir de la prison d'Arles. Une équipe régionale d'intervention et de sécurité l'a interpellé.

Trois gardiens de la maison centrale d'Arles (Bouches-du-Rhône) ont été blessés ce 1er août dans l'après-midi, par un détenu muni d'un couteau dans un parloir, selon des informations obtenues par l'AFP auprès de la police des Bouches-du-Rhône.

«Deux gardiens ont été légèrement blessés et un autre plus sérieusement, mais ses jours ne sont pas en danger», a annoncé la Sûreté départementale des Bouches-du-Rhône, confirmant une information du quotidien régional La Provence. «Les agents ont été pris en charge immédiatement : leur état est rassurant ce soir», d'après un communiqué du ministère de la Justice.

Le détenu s'est retranché dans la salle des parloirs sans retenir personne en otage. Les visiteurs qui se trouvaient sur place ont pu être évacués, selon la même source.

Une équipe régionale d'intervention et de sécurité l'a interpellé vers 19h15. L'individu été pris en charge par la police judiciaire de Marseille pour être placé en garde à vue.

Le garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti «salue le professionnalisme des agents qui sont intervenus et s'entretiendra avec les agents agressés ou leur famille dans la soirée», est-il précisé dans le communiqué du ministère de la Justice.

La maison centrale d’Arles, qui a ouvert en 1991, accueille les personnes détenues condamnées à une longue peine ou présentant des risques. Conçue avec une capacité de 157 places, 131 personnes y étaient hébergées au 1er janvier 2020, selon l'Observatoire international des prisons.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix