Marche blanche pour Thomas, poignardé à mort à Sarcelles par un homme sorti de prison depuis peu

Marche blanche pour Thomas, poignardé à mort à Sarcelles par un homme sorti de prison depuis peu© Twitter, @kastor_sputnik
Marche blanche pour Thomas, mort à l'hôpital le 11 juin 2020 après avoir été poignardé un mois plus tôt. Capture d'écran du compte Twitter de la journaliste de Sputnik @kastor_sputnik

Les proches de Thomas, mort à l'hôpital le 11 juin après avoir été poignardé un mois plus tôt, ont organisé une marche blanche à sa mémoire le 1er août à Sarcelles. Des participants ont dénoncé, dans ce contexte, «l'insécurité et le laisser-faire».

Thomas, 23 ans, est décédé le 11 juin à l'hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière, après avoir été poignardé dans la nuit du 9 au 10 mai dernier «par un quadragénaire sorti de prison depuis peu», rapportait Le Parisien. Sa famille et ses proches ont organisé ce samedi 1er août une marche blanche à sa mémoire, à Sarcelles (Val-d'Oise).

Un compte Twitter dédié au jeune homme défunt, indiquant #EnsemblePourThomas et #JusticePourThomas, avait diffusé dès le 25 juillet un appel à rejoindre la marche blanche, «en mémoire de notre Thomas, 23 ans, tué par un multirécidiviste». «Le parcours se terminera rue de Chaussy pour ceux qui voudront déposer des fleurs», précisait l'appel. Le Parisien indique que c'est dans cette rue que Thomas s'est effondré, au mois de mai.

Les proches de Thomas avaient préféré attendre quelques semaines avant d'organiser une mobilisation lui rendant hommage en raison des vives réactions que ce drame a suscité sur les réseaux sociaux. Des responsables du Rassemblement national, notamment, étaient montés au créneau après la révélation du meurtre.

Une journaliste de Sputnik a diffusé sur Twitter des images de la marche blanche du 1er août.

«Justice pour Thomas !», ont scandé des participants à la marche, comme on peut l'entendre sur une vidéo publiée sur le réseau social par la journaliste. On peut lire, sur deux pancartes : «En mémoire de notre enfant tué par l'insécurité et le laisser-faire» et «Justice exemplaire pour l'assassin multirécidiviste de Thomas».

Le compte Twitter «#EnsemblePourThomas #JusticePourThomas» a également mis en ligne des images de la marche.

Poignardé à huit reprises par un homme qui sortait de prison

Selon Le Parisien, le soir du 2 août, Thomas a rencontré une connaissance en sortant d'une épicerie et l'a suivi dans son appartement pour la soirée. «Là il y avait cet homme qui sortait de prison et une femme. Une altercation a éclaté», rapporte le journal. «Il était jaloux parce que cette femme semblait apprécier mon fils», a déclaré le père de Thomas, cité par le quotidien de la capitale.

Vers minuit, quand Thomas a quitté l'appartement, il a été suivi et rattrapé dans le jardin public par cet homme qui l'a frappé à la tête et poignardé à huit reprises

«Vers minuit, quand Thomas a quitté l'appartement, il a été suivi et rattrapé dans le jardin public par cet homme qui l'a frappé à la tête et poignardé à huit reprises. Les secours sont intervenus très vite, le jeune homme a été placé en réanimation. Il y est resté trente et un [jours] et a subi une quinzaine d'opérations avant de rendre son dernier souffle», poursuit Le Parisien. Selon la même source, l'auteur des coups de couteau a été interpellé rapidement et a été écroué. Il s'agit d'un «récidiviste», rapporte encore le quotidien, précisant : «Quand les policiers l'ont arrêté, il était très alcoolisé et avait pris de la cocaïne.»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»