Patrice Quarteron de nouveau placé en garde à vue après son esclandre dans le commissariat d'Evry

Patrice Quarteron de nouveau placé en garde à vue après son esclandre dans le commissariat d'Evry© JACQUES DEMARTHON Source: AFP
Vidéo
Le boxeur Patrice Quarteron a été placé brièvement en garde à vue pour des menaces sur des policiers. (Image d'illustration).

Patrice Quarteron a été placé en garde à vue ce 17 juillet pour outrage. La veille, il avait déjà fait l'objet de la même mesure pour menaces de mort et atteinte à l'intimité de la vie privée sur des policiers du commissariat d’Evry-Courcouronnes.

L'ancien champion du monde de kickboxing Patrice Quarteron a de nouveau été arrêté pour outrage ce 17 juillet et a placé en garde à vue vers 11h30 au commissariat de Massy (Essonne).

On a tiré chez moi à la Kalachnikov, où il y avait trois enfants

La veille, le champion d'arts martiaux de 41 ans avait été arrêté et brièvement placé en garde à vue alors qu'il se rendait au commissariat pour prendre des nouvelles de plaintes qu'il avait auparavant déposées pour «dégradation par moyen dangereux». Le 20 juin, son domicile de Corbeil-Essonnes avait en effet été visé par des tirs à l'arme à feu, sans faire de victime. Le 8 janvier, le domicile de l'ancien boxeur avait déjà reçu le même traitement. Des impacts de balles avaient été retrouvés sur la façade ainsi que des douilles. Personne n'avait été blessé. Devant son impatience, une source proche du dossier a expliqué que «le ton est monté très rapidement».

Téléphone à la main, Patrice Quarteron filme en direct : «Nous sommes au commissariat d'Evry. Depuis plusieurs mois, j'essaie de rester calme avec la police mais on me prend pour un imbécile. On a tiré chez moi à la Kalachnikov, où il y avait trois enfants. J'essaie de contacter ces gens mais la plupart me prennent pour un imbécile !». Patrice Quarteron «aurait usé de propos susceptibles de caractériser des menaces de mort à l'encontre des policiers et aurait utilisé son téléphone portable pour les filmer», a poursuivi la même source.

Le désintérêt que semblent manifester les policiers dans la vidéo enregistrée a fait rapidement perdre son sang-froid au boxeur, qui hausse le ton : «On va se mettre en live sur internet comme ça, vous allez tous faire votre travail ! [...] Maintenant vous allez me respecter !». Puis, faisant sans doute référence à sa propre mésaventure, il poursuit : «Si je vous tire dessus, vous allez pas vous calmer ! Arrêtez-moi !» 

Patrice Quarteron a par conséquent été placé en garde à vue à 14h40 pour «menace de mort sur personne dépositaire de l'autorité publique» et «atteinte à l'intimité de la vie privée», a fait savoir le parquet. Il a ensuite été relâché vers 18h30 sur décision du parquet, «le temps de poursuivre les investigations».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»