Roselyne Bachelot à propos des médecins : «Mais qu'est-ce que c'est que ce pays infantilisé ?»

Roselyne Bachelot à propos des médecins : «Mais qu'est-ce que c'est que ce pays infantilisé ?»© PIERRE VERDY Source: AFP
Vidéo
Roselyne Bachelot à Matignon, 8 janvier 2013 (image d'illustration).

Auditionnée par l'Assemblée nationale, l'ancienne ministre de la Santé de l'ère Sarkozy n'a pas mâché ses mots sur ce qu'elle pensait des plaintes des soignants qui se disaient démunis de moyens de protection sanitaire pendant la crise du Covid-19.

Interrogée le 1er juillet à l'Assemblée nationale par la commission d'enquête à propos de la gestion de la crise du Covid-19, l'ancienne ministre de la Santé a déclaré : «J'ai entendu un représentant d'un syndicat de médecins dire "nous n'avions pas de masques dans nos cabinets". Mais enfin, des médecins qui n'ont pas de masque dans leur cabinet, qui ne se constituent pas un stock, "nous n'avions pas de blouse", mais enfin ! Pourquoi les médecins ne portent-ils plus de blouse ? Dans le pays de Pasteur, qu'est-ce que c'est que cette médecine ?»

Tant qu'on attendra tout du seigneur du château, on est mal!

A l'appui de son propos, Roselyne Bachelot – dont la gouaille a forgé sa renommée médiatique – a également pris pour exemple une situation qu'elle a vécue : «Quand un médecin vient me voir pour une angine à streptocoque, qu'il arrive sans masque, sans blouse, sans se laver les mains, qui me pose sur le torse – très beau d'ailleurs au passage – un stéthoscope qu'il n'a pas même pas désinfecté et qu'il repart sans se laver les mains, sans masque et sans blouse ? Pourquoi est-ce qu'on n'a pas des blouses ? Ça n'existe plus ? [...] On attend que le directeur de cabinet du préfet ou de l'ARS vienne avec une petite charrette porter des masques ? Qu'est-ce que c'est que ce pays infantilisé ? Il faut quand même se prendre un peu en main dans ce pays. C'est ça la leçon qu'il faut tirer. Tant qu'on attendra tout du seigneur du château, on est mal !»

En référence aux propos d'Agnès Buzyn qui déclarait le 30 juin que ce n'était «pas au ministre de gérer les stocks», Roselyne Bachelot a toutefois estimé qu'au contraire, un ministre devait «tout connaître».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»