Coronavirus : 58% des Français pensent que le gouvernement a mal géré la crise selon un sondage

Coronavirus : 58% des Français pensent que le gouvernement a mal géré la crise selon un sondage© Yoan Valat Source: AFP
Edouard Philippe, le 31 mars 2020, à l'Assemblée nationale, à Paris (image d'illustration).

Une étude comparée publié par le Cevipof met en lumière une méfiance des Français envers leur gouvernement bien supérieure à celle de leurs voisins. Ils réclament également un plus strict contrôle des frontières et des flux migratoires.

Le gouvernement serait-il en train de perdre définitivement la confiance des Français ? S’il est encore trop tôt pour l’affirmer, le dernier «baromètre de la confiance politique» réalisé par OpinionWay pour le Cevipof et le département d’économie de Sciences Po, en collaboration avec l’institut Montaigne, la Fondation Jean-Jaurès, la Fondapol et Terra Nova, publié ce 18 avril, pourrait le laisser penser.

Les Français plus «méfiants» que leurs voisins

Selon cette enquête d’opinion comparée «spéciale crise du Covid-19», portant sur la France, le Royaume-Uni et l’Allemagne, 58% des Français interrogés estiment que «le gouvernement n'a pas bien géré cette crise». Un chiffre largement supérieur à celui de nos voisins : 24% pour l’Allemagne et 27% pour le Royaume-Uni. Par ailleurs, 84% des sondés français pensent qu’«il faudra que le gouvernement rende des comptes sur sa gestion de la crise» mais également qu’«il y a eu des fautes de la part de certains membres du gouvernement». Là encore, un écart de 10 à 20 points est observable par rapport à nos voisins.

De plus, si la confiance des Britanniques et des Allemands dans leur Premier ministre a fait un bon entre février et avril 2020 (respectivement +20% et +11%), la confiance des Français en Edouard Philippe n’a elle augmenté que de 4 points sur la même période (35%). 32% des Français notent même être «méfiants» contre seulement 10% des Allemands et 15% des Britanniques. Sans doute les multiples revirements gouvernementaux à propos des masques de protection ou de la chloroquine auront laissé des traces comme le prouvent les nombreuses plaintes déposées contre Edouard Philippe ou Agnès Buzyn, son ancienne ministre de la Santé.

Par ailleurs, le sondage souligne une volonté très claire de la part des Français d’un renforcement du contrôle des frontières, malgré les appels répétés de la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen. Ils sont ainsi 65% a estimé que l’Hexagone «doit mieux se protéger» par rapport à «son ouverture sur le monde». 75% d’entre eux considèrent qu’«à l’avenir, il faudra mieux contrôler les frontières nationales» et 78% qu’il «faudra organiser un contrôle sanitaire systématique sur les migrants».

Enfin, l’étude d’opinion met en lumière un manque de confiance criant dans les institutions européennes. 74% des Français, 83% des Britanniques et 63% des Allemands jugent que «c’est aux Etats français, allemand et britannique et non à l’Union européenne de contrôler les frontières nationales».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»