«Se passer de vacances» pour relancer l'économie ? La proposition d'un économiste fait bondir LFI

«Se passer de vacances» pour relancer l'économie ? La proposition d'un économiste fait bondir LFI© Richard BOUHET Source: AFP
Une plage de l'île de la Réunion (image d'illustration).

Face au choc économique provoqué par la pandémie, Marc Ivaldi suggère de renoncer à des congés payés pour soutenir l'économie. Cette proposition indigne les Insoumis, qui relèvent par ailleurs que cet économiste toulousain est marqué politiquement.

«En 2020, les revenus seront plus faibles, ce qui va rendre encore plus difficile la relance de l'économie. Pourquoi ne pas se passer de ses vacances pour relancer la machine ? Les commerçants et les petits artisans, eux, ne vont pas se poser la question. Ils vont devoir se passer de vacances pour faire du revenu.» Dans des propos rapportés par France Bleu Occitanie, le 8 avril 2020, Marc Ivaldi, enseignant à la Toulouse School of Economics, a lancé une idée choc pour soutenir l'économie du pays une fois passée la crise sanitaire.

L’idée serait d’abandonner des RTT ou des congés payés… Peut-être une semaine, peut-être dix jours… C’est à calculer.

Le professeur avait précisé les contours de cette proposition, la veille, auprès du site d'information Actu.fr : «L’idée serait d’abandonner des RTT ou des congés payés… Peut-être une semaine, peut-être dix jours… C’est à calculer. Un tel dispositif donnerait aux entreprises une marge de manœuvre considérable. L’on travaillerait donc plus en 2021 pour compenser la crise sanitaire que nous traversons.»

Cette sortie a vivement fait réagir les Insoumis, au premier rang desquels leur chef de file, Jean-Luc Mélenchon. Au-delà de la proposition elle-même, c'est également la façon dont est présenté Marc Ivaldi par France Bleu qui a fait sortir le député de Marseille de ses gonds : «"Economiste toulousain", il a honte de dire qu'il était candidat LR ? Ou c'est le journaliste qui préfère masquer l’étiquette ? Voilà comment on donne une allure "scientifique" à un point de vue idéologique», s'est-il indigné sur Twitter.

En 2015, Marc Ivaldi figurait en effet en bonne position (7e) sur la liste Les Républicains de Dominique Reynié en Haute-Garonne pour les élections régionales. De quoi susciter un commentaire ironique de la part d'un autre député Insoumis, Adrien Quatennens : «On applaudit "l’économiste toulousain", mais la machine ne doit surtout pas être "relancée" ! Elle doit être remplacée.»

L'initiative de Marc Ivaldi est toutefois partagée dans certains cercles. Dans un entretien publié le 11 avril dans Le Figaro, le président du Medef, Geoffroy Roux de Bezieux, a ainsi laissé entendre que ce sujet, comme d'autres, devra être abordé en période de post-confinement : «Il faudra bien se poser la question tôt ou tard du temps de travail, des jours fériés et des congés payés pour accompagner la reprise et faciliter, en travaillant un peu plus, la création de croissance supplémentaire.»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»