Coronavirus : des migrants de Calais et Grande-Synthe seront placés en confinement

Coronavirus : des migrants de Calais et Grande-Synthe seront placés en confinement© Philippe Huguen Source: AFP
Un camp de migrants évacué par le police, le 21 février 2019, à Calais (image d'illustration).

Une opération de transfert des migrants des camps de Calais et Grande-Synthe doit commencer en début de semaine prochaine en raison de la pandémie de Covid-19. Ils seront déplacés, sur la base du volontariat, vers des centres d'hébergement.

Comme l’affirmait la maire de Calais, Natacha Bouchard (LR), le 23 mars, les migrants de Calais et de Grande-Synthe seront bien placés en confinement en raison de l'épidémie de coronavirus qui touche la planète. «Il n’y aura pas de départ forcé, mais uniquement basé sur le volontariat», a toutefois précisé François Guennoc, de l’association l’Auberge des migrants, cité par La Voix du Nord, après une réunion tenue le 26 mars entre les associations d’aide aux migrants et l’État.

Ceux-ci seront transportés en bus vers des établissements d’hébergement éloignés de Grande-Synthe et de Calais. Chaque centre pourra accueillir une centaine de personnes. Les transferts débuteront le 31 mars, selon le quotidien régional, qui note que des prospectus traduits dans plusieurs langues seront distribués dans les campements afin de convaincre le plus de migrants possible de se porter volontaires.

Avant de quitter Calais ou Grande-Synthe, les migrants devront passer dans un «sas sanitaire» durant lequel des agents de la protection civile seront chargés de prendre leur température et de vérifier leur état de santé avant de les autoriser, ou non, à prendre place à bord des bus. Sur place, il n’y aura «aucune mesure coercitive […] Les exilés pourront circuler dans les mêmes conditions que le reste de la population», a assuré le responsable associatif, toujours auprès de La Voix du Nord.

Selon le quotidien, la préfecture envisagerait de communiquer des éléments supplémentaires sur l’opération dans le courant de la semaine prochaine. Selon les chiffres officiels, entre 600 et 650 migrants se trouveraient à Calais, alors que les associations parlent quant à elles d’un millier.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»