«L'Union européenne, premier mort du coronavirus» selon Marine Le Pen

Marine Le Pen a fait le point sur la gestion de la crise du Covid-19 par le gouvernement français qu'elle juge «incompétent» et «inactif». Elle a également dénoncé l'UE en «incapacité totale à apporter la moindre réaction, solidarité ou aide».

La présidente du Rassemblement national (RN), Marine Le Pen, s'est entretenue avec RT France, le 24 mars, sur l'«état d'urgence sanitaire» qui permet au gouvernement de restreindre ou d'interdire la circulation, d'adopter des mesures de confinement ou de quarantaine, de limiter les rassemblements, d'ordonner la fermeture provisoire d'établissements et d'entreprises, de contrôler les prix de certains produits et de réquisitionner les personnes, biens et services nécessaires pour lutter contre la pandémie de Covid-19. Dépistage, masques, traitement à la chloroquine, ou encore solidarité nationale et internationale : Marine Le Pen décrypte, analyse et commente les différents aspects de la crise sanitaire et sa gestion par le gouvernement français et l'Union européenne.

L'UE a démontré son incapacité totale à apporter la moindre réaction, solidarité ou aide. Même pire, elle a donné des instructions mortelles aux nations.

La présidente du RN revient d'abord sur les mesures de confinement décidées par les autorités françaises, d'abord d'une durée de deux semaines, puis rallongée de plusieurs semaines. «Il y a eu un choix stratégique du gouvernement de mentir aux Français, ou de les infantiliser, en se disant on va les préparer psychologiquement en disant d'abord 15 jours, puis en rallongeant ce délai», estime-t-elle, considérant qu'il s'agit d'«une erreur».

«Vous aurez noté que depuis un mois et demi, l'activité essentielle du gouvernement consiste à ouvrir le parapluie. Il y en a tellement que ce sont des parapluies de Cherbourg. On crée des comités scientifiques, puis des comités de recherche, etc.», observe Marine Le Pen. Et de poursuivre : «Ce sont en réalité des structures qui permettent aux politiques d'échapper à leurs responsabilités.» 

La dirigeante du RN évoque ensuite la méthode qui, selon elle, aurait dû être appliquée dès l'arrivée de la pandémie sur notre territoire national. «Dès le départ je pensais qu'il fallait tester massivement les gens, dès qu'ils avaient des symptômes, dès qu'ils avaient une suspicion de symptômes», a-t-elle déclaré. Et de continuer : «Parce qu'à partir du moment où ils étaient testés positifs, ils se confinaient eux-mêmes et ils empêchaient la propagation. Or, on n'a pas fait ce choix là par pénurie ou par incompétence.»

Elle a ensuite abordé le rôle de Bruxelles dans la crise : «L'Union européenne [UE], premier mort du coronavirus si je puis me permettre. Car l'UE a démontré son incapacité totale à apporter la moindre réaction, solidarité ou aide. Même pire, elle a donné des instructions mortelles aux nations.» Pour Marine Le Pen : «La première intervention de l'UE a été d'interdire, ou de conseiller vivement aux nations européennes, de ne pas limiter la libre circulation des personnes.» Et d'en conclure : «C'est gravissime car la première chose qu'on fait lorsqu'on est confronté à une épidémie, qu'elle soit d'ailleurs humaine, végétale ou animale, c'est évidemment de maîtriser immédiatement les frontières pour empêcher la dissémination de l'épidémie.»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»