La ville de Calais détruit ses bidonvilles

Calais Source: Reuters
Calais

Selon une information diffusée sur Twitter, la ville de Calais a envoyé des bulldozers écraser les bidonvilles. Plusieurs tentes et des affaires personnelles de migrants ont déjà été réduites en miettes.

Le 21 septembre, les forces de l'ordre françaises ont délogé plus de 400 réfugiés de plusieurs camps situés près du port de Calais. L’opération a commencé dans la matinée et s’est poursuivie dans l’après-midi. Selon les courts messages diffusés sur Twitter, l’un des camps situé à proximité de New Jungle a également été démantelé à l'aide d'un bulldozer.

Selon les témoignages, plusieurs groupes de migrants, dont une majorité des femmes avec des enfants ont dû marché dans l’après-midi, sous une pluie battante, dans le centre-ville de Calais pour trouver un nouveau lieu d’hébergement.

Au début de l’opération, une cinquantaine de réfugiés et de militants du mouvement «No border» (Sans frontière) ont entamé un sit-in sur le port. Mais la police a fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser la foule et interpellé plusieurs militants.

En savoir plus : Une app permet désormais de dénoncer les clandestins qui tentent de franchir la Manche

A la fin de la journée, la maire de Calais, Natacha Bouchart s'est félicitée dans un communiqué d’une «nouvelle avancée en matière de fermeté quant à la gestion de la problématique migratoire», en précisant estimer que «pour qu'il y ait de l'humanité, il faut aussi de la fermeté».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales