Le RN en tête à Marseille ? France Info diffuse un sondage «officieux»... puis se rétracte

Le RN en tête à Marseille ? France Info diffuse un sondage «officieux»... puis se rétracte© ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP Source: AFP
Stéphane Ravier, en juin 2017 (image d'illustration).

Selon un sondage «qui circule sous le manteau» diffusé par France Info, Stéphane Ravier (RN) arriverait en tête au premier tour des municipales à Marseille ; mais les préfets ont contesté l'existence du sondage, poussant la chaîne à se dédire.

Le 24 février, France Info a mis en ligne un sondage «qui circule sous le manteau» et émane des anciens RG – les renseignements territoriaux – sur les élections municipales à Marseille. Celui-ci donnerait le candidat Rassemblement national, Stéphane Ravier, en tête des intentions de vote dans la cité phocéenne.

Dans le détail, le sénateur RN des Bouches-du-Rhône arriverait premier avec 25 % des voix, selon ce sondage «officieux», devant la candidate Les Républicains, Martine Vassal (15%), l'écologiste Sébastien Barle (15%), le sénateur des Bouches-du-Rhône – ex-LR aujourd'hui sans étiquette – Bruno Gilles (14%) et l’ancienne socialiste – maire honoraire des 15e et 16e arrondissements – Samia Ghali (9%). Yvon Berland, le candidat LREM, serait lui dernier avec 5% des intentions de vote. Toujours selon France Info, un autre candidat se serait vu proposer une alliance avec celui soutenu par le parti présidentiel afin de «sauver les meubles».

Les préfets démentent, France Info se rétracte

Info ou intox ? Deuxième option, à en croire les représentants de l'Etat. Les préfets de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur et des Bouches-du-Rhône, Pierre Dartout et Emmanuel Barbe, ont en effet démenti «l'existence de tout sondage établi par les services du renseignement territorial» dans un communiqué relayé par un journaliste du Figaro. Ceux-ci ont précisé que «les services du renseignement territorial ne sont plus chargés du suivi de l'activité des partis politiques depuis 1994 et n'effectuent ni de sondage ni de prévision électorale depuis 2004». 

Le député LR des Alpes-Maritimes, Eric Ciotti, s'est lui aussi insurgé contre la révélation de ce sondage par le média public. «Fausse information ahurissante qui relève de la manipulation. Le service public ne se grandit pas avec de telles pratiques...», a-t-il twitté, rappelant qu'«il n'y a plus de renseignements généraux et pas de "sondages sous le manteau"».

Face au tollé, le site d'information du service public a choisi de publier un rectificatif. «Dans l’édition initiale du Brief politique nous avons diffusé un sondage présenté comme émanant des renseignements. Le préfet de la région PACA et le préfet de police des Bouches-du-Rhône démentent formellement et précisent que les services de renseignement territorial n’effectuent plus de sondages depuis 2004. La commission des sondages nous indique par ailleurs qu’il faut obligatoirement mentionner l’institut qui a réalisé l’enquête, les dates, la méthodologie employée et le nombre de personnes interrogées afin de respecter la loi. Ces chiffres sont donc nuls et non avenus», écrit celui-ci.

Stéphane Ravier, lui, n'a pas réagi.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»