Son visage flouté dans le journal La Provence, un sénateur RN proteste

- Avec AFP

Son visage flouté dans le journal La Provence, un sénateur RN proteste© ANNE-CHRISTINE POUJOULAT
Le sénateur RN Stéphane Ravier (image d'illustration).

Le sénateur RN de Marseille Stéphane Ravier a protesté après la publication, par le quotidien La Provence, d'une photo d'une procession du 15 août sur laquelle son visage, et uniquement le sien, était flouté.

Dans son édition du 16 août, La Provence consacre une page à la traditionnelle procession du Panier, dans le centre-ville de Marseille. Neuf photos l'illustrent, dont une, en petit format, prise à l'intérieur de la cathédrale de la Major. Plusieurs dizaines de visages y sont reconnaissables, un seul étant flouté : celui d'un homme en chemise blanche qui se trouve être Stéphane Ravier, sénateur Rassemblement national (RN) de Marseille.

«Dans votre page sur la procession de la Major pour célébrer la Madone, vous avez flouté mon visage ! Ça vous prend souvent d'agir comme la Pravda de Staline ? Honte à vous ! Et vous vous étonnerez d’avoir moins de lecteurs chaque jour», a réagi sur Twitter le sénateur, avant d'expliquer avoir contacté le directeur éditorial du quotidien, Franz-Olivier Giesbert, pour lui demander des «explications» et des «excuses».

Contacté par l'AFP ce 17 août, le directeur départemental de La Provence, Guilhem Ricavy, a indiqué avoir appris les faits par un collaborateur du sénateur et avoir immédiatement «démarré une enquête» sur ce qui apparaît comme le fait d'un salarié, qui sera convoqué pour s'expliquer le 19 août.

Ce floutage ne semble «pas pouvoir se justifier journalistiquement» et «il ne s'agit en aucun cas d'une demande de la direction ou de la rédaction en chef» du journal, a-t-il fait savoir. Après avoir éclairci les faits, le journal devrait publier une précision à ses lecteurs, a-t-il ajouté.

Fin 2018, en pleine crise des Gilets jaunes, France 3 avait dû s'excuser après la diffusion d'une photo modifiée, où une pancarte «Macron dégage» avait été retouchée pour effacer le terme «dégage». La chaîne s'était excusée, plaidant «l'erreur humaine».

Lire aussi : Gilets jaunes : le mot «Dégage» disparaît d'une pancarte anti-Macron sur le JT de France 3

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»