Gilets jaunes : le mot «Dégage» disparaît d'une pancarte anti-Macron sur le JT de France 3

Gilets jaunes : le mot «Dégage» disparaît d'une pancarte anti-Macron sur le JT de France 3© Geoffroy VAN DER HASSELT Source: AFP
La photo originale prise devant l'Opéra Garnier.

Des internautes se sont étonnés qu'une image sur laquelle une pancarte «Macron dégage» avait été retouchée, ait été diffusée lors au JT national de France 3. La chaîne évoque une «erreur humaine» et affirme mener une enquête.

Plusieurs internautes se sont étonnés de la diffusion d'une photo de presse tronquée pour illustrer la mobilisation des Gilets jaunes à Paris lors de l'édition nationale du 19/20 de France 3 du 15 décembre. Sur la version originale de ce cliché pris sur le parvis de l'Opéra Garnier par le photojournaliste Geoffroy Van der Hasselt et diffusé par l'AFP, on voit une grande pancarte sur laquelle figure le slogan «Macron dégage». Or sur la version de la photo diffusée au JT de France 3, le terme «dégage» ne figure plus sur cette même pancarte, on n'y lit donc plus que «Macron». 

Ce panneau n'est autre qu'une réalisation de Voltuan, un artiste et militant bien connu des manifestations parisiennes, particulièrement apprécié des journalistes pour ses pancartes multicolores très visuelles. 

Une fois révélée, l'anomalie a déclenché un début de polémique sur les réseaux sociaux.

Contacté par Libération, France 3 a de son côté évoqué une «erreur humaine», non décelée par la rédaction en chef. La chaîne publique assure mener une enquête et a promis de communiquer prochainement sur l'incident.  

En outre, le compte Twitter du «JT du WE de France 3‏» a diffusé un message, faisant état d'une «erreur humaine». «Aucune volonté de masquer cette pancarte», ajoute-t-il.

Contactée par l'AFP, la direction de la communication de France Télévisions a affirmé qu'il s'agissait «d'une erreur et d'un manque de discernement de la part d'une personne qui concourt à la fabrication du journal télévision». «Cette initiative n'a pas été portée à la connaissance de la rédaction en chef du JT. Il ne s'agit ni d'une censure, ni d'une volonté de dissimuler une quelque information», a assuré à l'AFP la chaîne, qui doit présenter ses excuses lors du JT du soir.

Lire aussi : Quand France 2 accuse à tort Vladimir Poutine de chasser le tigre (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter