Quand France 2 accuse à tort Vladimir Poutine de chasser le tigre (VIDEO)

Quand France 2 accuse à tort Vladimir Poutine de chasser le tigre (VIDEO)© France 2, Capture d'écran
Capture d'écran du JT de 20 heures sur France 2, le 10 août 2018

Dans son JT de 20h du 10 août, France 2 s'est intéressée aux activités de vacances de certains chefs d'Etat. La chaîne publique décerne ainsi «la palme» à Vladimir Poutine, entre autres pour une «chasse au tigre»... qui n'en était pas une.

Sur Twitter, ce 13 août, France 2 a plaidé l'«erreur involontaire» à propos d'un commentaire erroné sur un cliché montrant Vladimir Poutine au côté d'un tigre, la chaîne assurant qu'il ne s'agissait pas d'une «fake news».

Dans une séquence du journal télévisé de 20h de France 2 du 10 août 2018, consacrée aux photographies de vacances de certains chefs d'Etat, la journaliste Valerie Astruc décrit, entre autres, les activités de Vladimir Poutine à qui elle décide de décerner «la palme». Une récompense qu'elle lui accorde en raison, notamment, d'une activité aussi spectaculaire que controversée : la chasse au tigre. «C'est de loin Vladimir Poutine qui épate le plus la galerie : chasse au tigre en Sibérie, plongée dans les eaux glacées du lac Baïkal – avec le maître du Kremlin, la propagande ne prend jamais de congés», déclare ainsi la journaliste. Mais pour épingler la «propagande» de Moscou, France 2 est-elle prête à raconter tout... et n'importe quoi ?

Car les images mises en avant par la journaliste ne correspondent en rien à la description qu'elle en fait. Si on y voit le président russe au côté d'un tigre, l'image est un cliché datant de 2008 mettant en valeur un programme national de préservation du tigre de Sibérie, auquel Vladimir Poutine a apporté son soutien. Tout l'inverse, donc, d'une chasse au fauve... En mars 2015, ainsi, 20 Minutes commentait en ces termes le cliché de Vladimir Poutine et le tigre : «Sur cette photo, [Vladimir Poutine] passe un collier muni d'un GPS à un individu âgé de cinq ans, dans la réserve de l'Académie des Sciences de Russie du Grand Est.»

La description erronée de la journaliste de France 2 peut être visionnée en ligne, via un cours extrait vidéo diffusé par un internaute sur Twitter.

Il est à noter que l'article en ligne correspondant à ce sujet télévisé, mentionnant «les vacances surprenantes des chefs d'Etat», a été retiré du site de France 2. L'équipe de RT France a néanmoins réalisé une capture d'écran de cette page, avant que son URL ne devienne inaccessible, dans la matinée du 13 août.

Quand France 2 accuse à tort Vladimir Poutine de chasser le tigre (VIDEO)
Capture d'écran réalisée par l'équipe de RT France de l'article de France 2 consacré aux «vacances surprenantes des chefs d'Etat».

Propagande anti-russe la plus grossière mitonnée par un groupe de faussaires

Outre des internautes, le chef de file de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon a relevé la bévue de la chaîne publique française à heure de grande audience. Dès le lendemain du JT en question, il a en effet raillé, sur Facebook, «l'exploit de la direction politique de France 2», n'hésitant pas à fustiger «la propagande anti-russe la plus grossière mitonnée par un groupe de faussaires».

Ce 13 août, la cellule «anti-fake news» de Libération, Checknews, s'est penchée sur cette séquence. Dans un article intitulé «Non, Poutine ne chasse pas le tigre pendant ses vacances», le quotidien qualifie l'affirmation de France 2 de «vieille intox».

WWF salue l'engagement de Poutine pour la préservation des tigres de Sibérie

En 2015, l'ONG WWF, qui se consacre à la protection de l'environnement, rapportait que le nombre de tigres de Sibérie avait augmenté de 10% dans la dernière décennie. Partant, l'ONG internationale avait salué les efforts des autorités russes : «C’est un succès dû à l’engagement politique de la Russie et au remarquable dévouement des gardes forestiers et des écologistes qui ont travaillé dans des conditions très difficiles.»

Vladimir Poutine soutient le programme national de préservation du tigre de Sibérie, en 2008

Le programme national de préservation du tigre de Sibérie a été lancé par le gouvernement en collaboration avec l'association russe Amur Tiger Center et WWF, et concerne quelque 150 000 kilomètres carrés. Environ 2 000 employés et spécialistes y contribuaient, selon des informations de 2015.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter