85% des musulmans perçoivent un caractère raciste dans les propos de Mila, selon un sondage

- Avec AFP

85% des musulmans perçoivent un caractère raciste dans les propos de Mila, selon un sondage© Kenzo Tribouillard Source: AFP
Un policier monte la garde devant l'entrée de la grande mosquée de Paris, le 22 mars 2019 lors d'une cérémonie en hommage aux victimes des massacres des mosquées jumelles à Hagley Park à Christchurch (Nouvelle-Zélande). (image d'illustration)

L'affaire Mila ne fait définitivement pas l'unanimité. Un sondage Ifop pour Charlie Hebdo vient de le confirmer : 50% des Français se prononcent pour le droit au blasphème contre 50% contre.

Les Français sont partagés (50% pour, 50% contre) sur le droit au blasphème, ce droit de pouvoir critiquer une religion, selon un sondage Ifop pour Charlie Hebdo publié le 4 février au sujet de l'affaire Mila, cette adolescente faisant l'objet de menaces après avoir critiqué l'islam.

Ce sondage est réalisé 15 jours après la publication sur les réseaux sociaux d'une vidéo de cette lycéenne iséroise âgée de 16 ans, dans laquelle elle critique l'islam de manière virulente, après avoir subi des insultes homophobes. Elle a depuis été menacée de mort et de viol, et n'a toujours pas réintégré son établissement scolaire. Ainsi, à la question : «Etes-vous favorable à ce droit de critiquer, même de manière outrageante, une croyance, un symbole ou un dogme religieux ?», les personnes interrogées répondent à 50% y être favorables (dont 21% «tout à fait favorables» et 29% «plutôt favorables»), et à 50% «pas favorables» (dont 33 % «plutôt pas favorables» et 17% «pas du tout favorables»). Par ailleurs, 58% des sondés estiment que les propos tenus par Mila ne relèvent pas de la «provocation à la haine à l’égard d’un groupe de personnes, en raison de leur appartenance à une race ou à une religion déterminée». Mais parmi les musulmans interrogés, 85% perçoivent un caractère raciste dans les propos de l'adolescente contre 42% des personnes sans religion.

Le parquet de Vienne avait initialement ouvert une enquête pour ce motif, avant de la classer sans suite. Autre enseignement du sondage : 56% des personnes interrogées ne sont «pas d'accord» avec les propos de Nicole Belloubet, garde des Sceaux, qui avait d'abord déclaré que «l’insulte à la religion est évidemment une atteinte à la liberté de conscience», avant de plaider la maladresse. 70% des sondés ne sont pas non plus d'accord avec les déclarations du délégué général du Conseil français du culte musulman (CFCM, Abdallah Zekri. Il avait affirmé entre autres, «qui sème le vent récolte la tempête», tout en critiquant les menaces dont l'adolescente faisait l'objet.

Enfin 53% des Français soutiennent le hashtag #JesuisMila, diffusé sur les réseaux sociaux, contre 47% qui se positionnent pour #JesuispasMila. Mila a assuré le 3 février sur le plateau du talk-show Quotidien (TMC) ne «pas regretter» ses propos, revendiquant son «droit au blasphème». Elle fait l'objet «d'une vigilance particulière de la part des forces de l'ordre», a affirmé le 4 février l'entourage du ministre de l'Intérieur. Le sondage a été mené auprès d’un échantillon de 2005 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas, par questionnaire auto-administré en ligne du 1er au 3 février.

Lire aussi : «Critiquer une religion, cela n'empêche pas d'avoir du respect» : Ségolène Royal n'est pas Mila

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»